Les urgences sont toujours bondées dans la région malgré une baisse d'achalandage.

Les urgences sont encore bondées

Le nombre de personnes qui occupent des lits dans les hôpitaux du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a diminué, au cours de la dernière semaine, mais les urgences de Gatineau et Hull demeurent passablement achalandées.
Vendredi, le CISSSO a précisé par voie de communiqué que le nombre de patients qui occupent des lits dans les hôpitaux de Hull et de Gatineau alors qu'ils sont en attente de soins alternatifs est passé de 178 à 121 en deux semaines. Ces 57 patients ont été dirigés à des endroits mieux adaptés à leurs besoins, comme un CHSLD ou encore retour à la maison avec intensification des services à domicile. 
« Au cours des prochaines semaines, d'autres personnes seront transférées », a signalé la direction du CISSSO.
Par ailleurs, bien que la situation à l'urgence de l'hôpital de Papineau se soit stabilisée cette semaine, les urgences des hôpitaux de Gatineau et de Hull demeurent passablement occupées.
La situation est en partie attribuable au fait que l'unité de court séjour en santé mentale a été très sollicitée en raison d'un bris du système de gicleurs survenu à l'hôpital Pierre-Janet, il y a une semaine.
Vendredi après-midi, les urgences des hôpitaux de l'Outaouais débordaient encore, alors que les taux d'occupation des civières étaient de 120 % à l'hôpital de Hull, de 129 % à l'hôpital de Gatineau et de 108 % à l'hôpital de Papineau.
Le CISSSO continue de recommander à la population d'utiliser les autres services à leur disposition pour éviter les urgences lorsque c'est possible.