Les taux d'occupation des urgences demeurent élevés en Outaouais, notamment à l'Hôpital de Hull (180%).

Les urgences continuent d'être bondées

La pression continue d'être forte sur les salles d'urgence de l'Outaouais, alors que s'est tranquillement amorcé le processus de transfert de patients qui occupent des lits sur les unités de soins vers des ressources plus appropriées.
À 10h, mercredi, les taux d'occupation étaient passablement élevés dans les urgences des hôpitaux de Papineau (167%), Gatineau (171%) et Hull (180%). Dans le cas de l'hôpital de Hull, cela représente 45 patients sur civière, alors qu'il n'y a normalement que 25 places.
Au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), on indique avoir déjà transféré quelques-uns des 45 patients devant être déplacés vers des ressources plus appropriées d'ici les prochaines semaines, afin de libérer des lits de courte durée dans les centres hospitaliers. Une mise à jour officielle sur cette démarche sera faite vendredi.
L'objectif de cette mesure, annoncée la semaine dernière par le CISSSO, est de permettre aux patients alités sur une civière à l'urgence d'en sortir en obtenant rapidement un lit sur une unité de soins si leur état nécessite une hospitalisation. Jeudi dernier, le CISSSO avait indiqué que 178 patients se trouvaient sur un lit d'hôpital de la région alors qu'ils devraient plutôt être dans un centre d'hébergement ou une autre ressource plus appropriée.
« Ces gens-là ne sont pas à la bonne place présentement, ce qui fait que ça engorge toute la fluidité pour la clientèle, avait indiqué le grand patron du CISSSO, Jean Hébert. Depuis les derniers mois, on suivait ça et on avait à peu près en moyenne 140 personnes, mais là ça commence à bloquer dans notre système. Le milieu hospitalier en est un de traitement et non d'hébergement. »
Mercredi avant-midi, 50 patients occupaient une civière de salle d'urgence depuis plus de 24 heures en Outaouais. Dans le lot, 15 y étaient depuis plus de deux journées complètes.
Le ministère de la Santé vise une durée moyenne de séjour sur civière de 12 heures dans les urgences de la province.