Le SSUO rappelle que le médecin de famille «ne reviendra pas» à la clinique.

Les patients du Dr Nadon référés à une médecin unilingue anglophone

Les patients qui étaient suivis par le Dr Vincent Nadon, qui fait face à des accusations de voyeurisme et d’agression sexuelle, viennent d’apprendre qu’ils seront pris en charge « temporairement » par une médecin qui ne peut s’exprimer dans la langue de Molière.

Dans un courriel acheminé aux patients qui étaient inscrits auprès du Dr Nadon, le Service de santé de l’Université d’Ottawa (SSUO) rappelle d’abord que le médecin de famille « ne reviendra pas » à la clinique.

« Tandis que le SSUO examine minutieusement les candidatures pour un remplacement permanent, nous avons le plaisir de vous informer que [la] Dre Sabrina Squire prendra en charge temporairement les patients ainsi que la clinique du Dr Nadon » pour les deux prochains mois, indique l’organisation.

Seul hic, « la Dre Squire ne parle pas français ». « Bien que nous ayons du personnel de soutien qui peut assister les patients ne s’exprimant pas en anglais, les patients sont invités à amener un accompagnateur pour faciliter la traduction, la prise de notes ou la demande d’information en leur nom », suggère le SSUO.

L’une des patientes du Dr Nadon, qui souhaite taire son identité, peine à comprendre que le SSUO n’ait pas été en mesure de diriger les personnes concernées vers un autre médecin pouvant s’exprimer en français.

« Je suis abasourdie qu’on aille jusqu’à nous demander d’amener quelqu’un avec nous, a confié cette patiente. [...] Pour les patients du Dr Nadon, ça aurait été bien que le service d’assistance de la clinique soit offert systématiquement [...] parce que c’est une situation qui est hors de notre contrôle. »

Les patients qui étaient suivis par le Dr Nadon ont par ailleurs été informés qu’ils pourront se tourner vers la clinique sans rendez-vous du SSUO pour des problèmes « généralement non traités » lors de ce type de consultations.

Selon le répertoire des professionnels publié sur le site Internet du SSUO, environ la moitié des médecins de famille qui y pratiquent parlent français.

Le Dr Nadon, qui demeure à Chelsea, a été arrêté pour voyeurisme et agression sexuelle en janvier dernier, après qu’une patiente soupçonnant avoir été filmée à son insu pendant une consultation eut porté plainte au Service de police d’Ottawa.

D’autres présumées victimes se sont ensuite manifestées, ce qui a mené, en février, au dépôt de dix accusations additionnelles d’agression sexuelle contre le Dr Nadon.