Des données obtenues par Le Droit révèlent que les patients de la région ont réclamé 4,16 millions $ à la RAMQ pour des services professionnels rendus l’an dernier par des médecins ontariens.

Les patients de l'Outaouais paient une partie des soins

EXCLUSIF / Les patients de l’Outaouais qui pigent directement dans leurs poches pour obtenir des soins de santé en Ontario ont déboursé, l’an dernier, des sommes totalisant 1,55 million $ qui ne leur seront jamais remboursées par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), a appris Le Droit.

Les détenteurs d’une carte d’assurance maladie du Québec, qu’ils résident en Outaouais ou dans une autre région, peuvent se faire rembourser lorsqu’ils reçoivent des soins de santé en dehors de la province. La RAMQ indique toutefois que « dans la plupart des situations », le remboursement n’est que partiel. La facture est assumée seulement « jusqu’à concurrence des tarifs en vigueur au Québec, et ce, même si la personne assurée a déboursé davantage ».

Pour les résidents de l’Outaouais qui consultent des médecins ontariens n’acceptant pas la carte soleil, la facture globale s’avère salée. Des données obtenues par Le Droit révèlent que les patients de la région ont réclamé 4,16 millions $ à la RAMQ pour des services professionnels rendus l’an dernier par des médecins ontariens. De ce montant, des remboursements totalisant 2,61 millions $ ont été accordés.

1,55 million $

Les patients ont donc assumé, au total, des dépenses de 1,55 million, ce qui représente en moyenne 37 % des montants déboursés. Pour 2016, les remboursements accordés par la RAMQ avaient couvert une plus grande proportion des montants réclamés par des patients de l’Outaouais soignés en Ontario, qui avaient ainsi assumé, en moyenne, 33 % de la facture.

La RAMQ précise que les données pour 2017 pourraient fluctuer, dans la mesure où les patients ont un an pour demander un remboursement.

À cela s’ajoutent aussi des sommes assumées par les patients qui n’apparaissent jamais sur des formulaires de la RAMQ. C’est notamment le cas pour les patients qui doivent payer directement à leur clinique, lors de chaque rendez-vous, un montant permettant de combler l’écart entre la rémunération ontarienne et celle de la
RAMQ.

Un écart pour les médecins

Les médecins de la rive ontarienne qui acceptent de prendre la carte soleil au lieu de faire payer les patients québécois peuvent eux aussi s’attendre à ne recevoir qu’une partie de ce qu’ils auraient reçu pour des patients ontariens.

En 2016, sur 27,9 millions $ réclamés à la RAMQ pour des soins rendus à des patients de l’Outaouais, les médecins ontariens ont dû se contenter de remboursements totalisant 23,4 millions $.

En 2017, ces remboursements ont atteint 22,2 millions, soit un peu plus que ce qui avait été réclamé. Cela s’explique par une indexation et une « mise à jour des ententes ». « Il peut y avoir des changements entre le moment où le médecin facture et le moment où nous le remboursons, explique la RAMQ. Par exemple, certains codes d’acte ont évolué, été bonifiés, annulés, etc. »

Soins non disponibles

Dans les cas de soins spécialisés non disponibles en Outaouais, ils peuvent être couverts en totalité dans le cadre d’un programme de remboursement des frais médicaux pour soins reçus en Ontario (RSMO). Spécifique à la région, ce programme permet d’assumer la portion de la facture non couverte par la RAMQ. Pour 2017, les soins non disponibles en Outaouais reçus en zone frontalière ontarienne ont généré une facture de 10,6 millions $. La RAMQ a assumé 7,4 millions $, ce qui correspond aux tarifs québécois pour les services obtenus. La portion restante – 3,2 millions $ – a été payée par le programme RSMO, géré par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais.

Les patients qui profitent de ce programme doivent obligatoirement avoir une demande de consultation rédigée par un spécialiste de l’Outaouais pour voir un médecin ontarien pratiquant la même discipline.

SOINS À OTTAWA: LA FACTURE BAISSE

Les dépenses de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour des soins prodigués à Ottawa à des patients de l’Outaouais ont atteint 106,4 millions $ en 2017, une légère baisse par rapport à l’année précédente.

Les données obtenues par Le Droit auprès de la RAMQ montrent que les remboursements effectués pour soins prodigués dans la capitale à des résidents de l’Outaouais ont diminué de 5,1 millions $, l’an dernier, par rapport à la facture de 111,5 millions $ enregistrée 2016. Cela représente un recul de 4,6 %.

Les montants pourraient être revus légèrement à la hausse au cours des prochains mois, en raison du délai accordé pour demander des remboursements.

Ce sont les hôpitaux de la capitale qui ont reçu la majeure partie des sommes accordées pour des services rendus à plus de 58 000 individus demeurant en Outaouais.

L’Hôpital d’Ottawa arrive en tête avec un montant de 30,7 millions $ reçu de la RAMQ pour des services rendus à quelque 18 600 patients l’an dernier. Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) est au deuxième rang, avec des remboursements totalisant 25,3 millions $ pour des soins prodigués à quelque 18 000 jeunes demeurant en Outaouais.

Suivent l’Hôpital Montfort (14,9 millions $), l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (13,6 millions $) et Soins continus Bruyère (7 millions $).

En plus de ces services hospitaliers, la RAMQ a versé 13,9 millions $ pour des services professionnels reçus à Ottawa l’an dernier par des patients de l’Outaouais, que ce soit en cabinet ou en établissement.

En périphérie

Alors que la facture pour les soins prodigués à des patients de l’Outaouais à Ottawa a diminué, ce n’est pas le cas pour les services rendus  à Hawkesbury et à Pembroke.

Les données de la RAMQ montrent que pour les services hospitaliers et professionnels obtenus à Hawkesbury, la facture est passée de 6,1 à 6,2 millions $, entre 2016 et 2017.

Une légère hausse a aussi été observée du côté de Pembroke, avec des remboursements totalisant 2,4 millions $ pour l’an dernier, comparativement à 2,3 millions $ pour 2016.

Dans le cas des soins obtenus à Hawkesbury, ce ne sont pas les patients de l’Outaouais qui sont à l’origine de la plus grosse partie de la facture pour la RAMQ. Les remboursements faits à l’Hôpital général de Hawkesbury ont totalisé 35,9 millions $ l’an dernier, dont seulement 5,6 millions $ pour des patients de l’Outaouais.