Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Les omnipraticiens dénoncent la réforme Barrette

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec rejette le projet de loi 20 du gouvernement libéral de Philippe Couillard.
Réunis en conseil général, les médecins de famille, entre autres, critiquent les nouvelles mesures qui touchent leur pratique en clinique.
Selon eux, ce projet remet en question l'avenir de la médecine familiale et la qualité des soins. Ils craignent que les jeunes choisissent d'autres domaines d'études et qu'il y ait des départs à la retraite prématurés.
Le projet de loi 20 prévoit, notamment, l'imposition d'un nombre minimal de patients aux médecins.
L'association de médecins dit en avoir assez des pénalités imposées par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Elle affirme que le ministre manipule les chiffres.
Par ailleurs, selon le ministre Gaétan Barrette, 60% des omnipraticiens travaillent moins de 175 jours par année. La moyenne serait de 117 jours de travail alors qu'au privé, il est question d'environ 240 jours.
Et pendant ce temps, entre 2005 et 2011, le nombre de médecin a augmenté de près de 6%, alors que le nombre de patients a chuté de 7%.
Le ministre dénonce cette situation où le nombre de médecins et les salaires augmentent pendant qu'est réduit le nombre de jours travaillés et de consultations.