En 2015, un état de situation dressé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) évoquait des « lenteurs extrêmes », des connexions interrompues, des « serveurs instables » et des « donnes cliniques perdues ».
En 2015, un état de situation dressé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) évoquait des « lenteurs extrêmes », des connexions interrompues, des « serveurs instables » et des « donnes cliniques perdues ».

Les médecins inquiets pour leurs patients

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
EXCLUSIF / D’importants problèmes informatiques minent depuis trois ans le fonctionnement des services de radio-oncologie en Outaouais, au point où les médecins spécialistes en la matière affirment que cette situation a pu « compromettre les chances de survie des patients cancéreux ».