Michel Roy a été nommé au poste de président du conseil d’administration du CISSSO par la ministre Danielle McCann. Il est accompagné de la directrice générale par intérim, Josée Filion.

«Les étoiles sont alignées» au CISSSO

« Les étoiles sont alignées » pour le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), affirme le nouveau président du conseil d’administration de l’organisation, Michel Roy.

Retraité de la fonction publique fédérale ayant aussi œuvré au provincial, M. Roy a été nommé par la ministre de la Santé, Danielle McCann. Il présidait jeudi soir sa première rencontre du conseil d’administration du CISSSO, dans le cadre du mandat de trois ans qui lui a été confié.

L’ancienne présidente du conseil d’administration, Lucie Lalonde, avait démissionné après le congédiement de l’ancien grand patron du CISSSO, Jean Hébert, en février dernier.

« Je prends ma nomination ministérielle vraiment très au sérieux, mais avec beaucoup, beaucoup d’enthousiasme aussi, a mentionné M. Roy. […] On traverse une période où toutes les étoiles s’alignent maintenant pour un futur, je crois, de plus en plus prometteur pour l’organisation et pour la population de l’Outaouais. »

M. Roy a souligné que le rapport de l’accompagnateur qu’avait nommé la ministre McCann en décembre dernier permettra au CISSSO d’être guidé « vers une meilleure offre de services ». Il s’est également montré ravi de « l’intérêt démontré par le gouvernement en place à améliorer la prestation des services pour la population » de la région.

« On a toute une série d’opportunités qu’il ne faut pas manquer, a-t-il ajouté. Il faut vraiment s’organiser pour répondre à la demande. Les étoiles sont alignées, c’est le temps d’y aller. »

Le CISSSO pourra compter sur 949,7 millions $ pour assumer sa mission en 2019-2020, année qui devrait permettre à l’organisation de renouer avec l’équilibre budgétaire.

Le conseil d’administration a adopté, jeudi, son budget pour l’année ayant débuté le 1er avril dernier. Les quelque 950 millions $ de ce budget comprennent un montant de 34,5 millions $ réservé pour le programme de soutien aux organismes communautaires, de même qu’une somme de 37,7 millions pour les immobilisations.

Le budget de l’année en cours prévoit des mesures pour éponger le déficit de 2018-2019. Alors qu’il avait été évoqué que ce déficit allait tourner autour de 12 millions $, il devrait être revu à la baisse et pourrait être d’environ 4 millions $ grâce à la confirmation de certains financements. Les données finales seront connues en juin.

La présidente-directrice générale par intérim du CISSSO, Josée Filion, a indiqué que le plan de retour à l’équilibre budgétaire mise entre autres sur une meilleure « santé organisationnelle » afin de diminuer les dépenses en assurance salaire. Des efforts seront aussi faits en matière de « pertinence clinique », a-t-elle indiqué.