Alexandre Bergevin, adjoint à la direction des services multidisciplinaires et à la communauté Papineau, Ann Rondeau, directrice intérimaire des services multidisciplinaires et à la communauté au CISSSO, Josée Filion, PDG du CISSO, et Carl Lavoie, coordonnateur de l’Hôpital de Papineau.

Le CISSSO veut rétablir les ponts dans Papineau

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a présenté officiellement, mardi, les deux gestionnaires qui auront le mandat de devenir le point de référence avec le milieu et de coordonner les activités hospitalières dans Papineau.

Cette présentation survient une dizaine de jours après avoir annoncé la création de quatre postes d’adjoints à la direction des services multidisciplinaires et à la communauté (DSMC) pour desservir les quatre territoires ruraux de la région.

« Les enjeux de la Basse-Lièvre ne sont pas les mêmes que ceux de la Petite-Nation. C’est justement ce que nous souhaitons changer dans notre approche au sein du CISSS de l’Outaouais. C’est à nous de nous adapter à nos communautés et non l’inverse », a lancé en conférence de presse, la présidente et directrice générale du CISSSO, Josée Filion.

Les nominations récentes d’Alexandre Bergevin à titre d’adjoint à la direction des services multidisciplinaires et à la communauté et de Carl Lavoie à titre de coordonnateur de l’Hôpital de Papineau permettront au CISSSO d’avoir un meilleur ancrage sur le territoire, a précisé M. Filion, qui a rappelé que la mise sur pied des CISSS — dont celui de l’Outaouais —, en 2015, a laissé au fil des ans une « impression de perte de sens ». L’enjeu de la communication et « l’impression (pour les régions) de ne pas faire partie de cette grande famille qu’est le CISSS de l’Outaouais » ont encouragé l’organisation à vouloir rétablir les ponts avec les communautés, a-t-elle expliqué.

En poste depuis à peine quelques semaines, les nouveaux gestionnaires sont encore en cueillette d’information, mais M. Bergevin a déjà entrepris des échanges avec la Table de développement social de Papineau et de la Basse-Lièvre et il commencé à prendre connaissance des travaux entourant le développement alimentaire dans le secteur de la Basse-Lièvre, a indiqué la PDG du CISSSO. M. Bergevin, qui sera « les yeux, les oreilles et la main du CISSSO » sur le territoire, a également débuté l’analyse de l’enjeu de l’offre de services en soins palliatifs et celui de la consolidation des services au CLSC de Val-des-Bois.

Quant à M. Lavoie, son agenda est très clairement défini, a insisté la PDG, qui soutient que les deux nouveaux visages de l’organisation devront travailler en complémentarité.

« Il (M. Lavoie) permettra de coordonner les besoins sur place et d’effectuer la gestion locale de l’Hôpital de Buckingham. Il assumera un leadership afin de mettre en place des moyens de coordination plus efficaces entre la communauté et le centre hospitalier. Pour moi, ça doit faire un tout. Il doit y avoir une fluidité. Pour l’usager, ce doit être fluide et efficace, il ne doit pas y avoir de bris, donc tous les deux ont un travail important à faire pour s’assurer que les trajectoires sont fluides et que ça se passe bien pour le patient », a déclaré Mme Filion.

L’arrivée en poste des quatre adjoints à la DSMC et des coordonnateurs des hôpitaux de région marque par ailleurs le début de la campagne « Près de chez vous » dont l’objectif est de faire connaître auprès du public les services et soins offerts dans les différents CLSC de l’Outaouais, a annoncé le CISSSO, lundi.

Des dépliants seront distribués dans les quatre territoires ruraux de la région, en plus d’être disponibles en ligne sur le site Web du CISSSO.