Un incendie a endommagé les locaux du Centre de pédiatrie sociale de la rue Notre-Dame dans le Vieux-Gatineau.

Le Centre de pédiatrie sociale maintient ses services essentiels

Malgré de lourds dommages dans ses bureaux de Gatineau, cette fin de semaine, le Centre de pédiatrie sociale a pu amasser 181 900 $ grâce à la Guignolée du Dre Bureau, et se dit capable de maintenir ses services essentiels.

L’enquête policière se poursuivait, lundi, plus de 48 heures après le brasier qui a éclaté dans le commerce voisin, au 325, rue Notre-Dame. Le Centre de pédiatrie sociale, situé au 321, Notre-Dame, a été durement touché.

La direction du Centre a brièvement indiqué, lundi, qu’elle maintenait les services essentiels à partir de ses bureaux du Vieux-Hull.

«La direction travaille sur un plan de relocalisation à plus long terme avec ses principaux partenaires», a indiqué la conseillère en communication de l’organisme, Marlène Ruel.

Les bénévoles et la direction ne se sont pas laissés abattre par la mauvaise nouvelle. La principale campagne de financement du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau (CPSG) se poursuit jusqu’au 15 janvier.

L’incendie s’est déclaré samedi à 4h20, le jour du lancement de la 11e guignolée annuelle, dans le bâtiment voisin abritant le café Renaissance. Les pompiers ont mis cinq heures à maîtriser l’important brasier.

Selon le rapport du Service des incendies de Gatineau (SIG), quatre personnes se sont réfugiées sur le toit lorsque le brasier a éclaté. Le bâtiment du café Renaissance abrite des logements, à l’étage supérieur.

Les premiers pompiers dépêchés sur les lieux ont pu secourir les victimes.

«Compte tenu de la violence du brasier et des bâtiments adjacents, une troisième alarme fut nécessaire afin de maîtriser l’incendie», a précisé le chef aux opérations du SIG, Stéphane Denis.

Le feu et la fumée, mais aussi l’eau provenant des tuyaux d’incendie, pourraient avoir endommagé la structure et le contenu des deux bâtiments touchés.

Les dommages matériels étaient évalués à plus de 230 000$, samedi.

«Dre Anne Marie Bureau se dit particulièrement touchée par la solidarité démontrée par toute la communauté envers ses enfants», a ajouté Mme Ruel.

L’organisme informera sa clientèle sur son éventuelle relocalisation, dès que cela lui sera possible.

L’équipe du Centre de pédiatrie sociale offre des services de consultation, de suivis médicaux et psychosociaux, et des thérapies pour enfants.