La prévalence des idées suicidaires est de 23,1 % chez les hommes inuits et de 21,4 % chez les membres des Premières nations vivant hors réserve.

Le Centre 24/7 «à la croisée des chemins»

Le Centre d'aide 24/7 se retrouve «à la croisée des chemins» et ignore encore le sort que lui réserve l'Agence de la santé de l'Outaouais, qui lancera une ligne d'aide psychosociale ce printemps.
Des représentants du Centre d'aide 24/7 se rendront jeudi soir à la réunion du conseil d'administration de l'Agence, puisqu'ils ont été informés qu'il y aura des discussions concernant l'organisme.
«On invite tous les gens concernés par la prévention du suicide à venir assister au c.a. de l'Agence à 18h30, et on espère obtenir des réponses positives», a indiqué la présidente du c.a. du Centre d'aide 247, Isabel Côté, qui déplore de ne pas avoir de détails supplémentaires au sujet des éléments qui pourraient faire l'objet de discussions.
Ligne Info-Social
À l'Agence de la santé, la porte-parole Geneviève Côté a indiqué qu'«il sera question de la mise en place de la ligne Info-Social ce qui touche, entre autres, le Centre 24/7».
Cette ligne Info-Social sera combinée à la ligne Info-Santé qui existe actuellement au 8-1-1, et offrira des services psychosociaux à compter du 1er avril prochain, a souligné la porte-parole de l'Agence. Un tel service est déjà offert dans d'autres régions du Québec.
En cette Semaine nationale de prévention du suicide, alors que le Centre 24/7 «est à la croisée des chemins», Isabel Côté espère de tout coeur que de bonnes nouvelles ressortiront de la rencontre du c.a. de l'Agence. «Ce serait un beau coup de l'Agence, dans le cadre de la Semaine de prévention du suicide, d'annoncer un rehaussement du financement du Centre 24/7», souligne-t-elle.
En forte demande
Isabel Côté note qu'avec le financement actuel, l'organisme communautaire peine à fournir à la demande. «Les besoins excèdent l'offre actuellement», affirme-t-elle, en soulignant que «la détresse est importante» en Outaouais.
Les plus récentes données provisoires publiées par l'Institut national de santé publique du Québec montrent qu'en 2012, l'Outaouais a enregistré un taux de 16,6 décès par suicide par tranche de 100000 habitants, alors que la moyenne provinciale se situait à 13,3 décès par 100000.
Selon des documents de l'Agence de la santé, le Centre d'aide 24/7 a vu sa subvention annuelle fondre de plus de la moitié entre 2013-2014 et 2014-2015, passant de 1,4 million de dollars à 629000$.