Un policier d'Ottawa masqué.
Un policier d'Ottawa masqué.

L'amende sera salée pour les contrevenants aux limites sur la taille des rassemblements en Ontario

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
L’Ontario pourrait devenir la province canadienne où il en coûtera le plus cher de ne pas respecter les limites sur la taille des rassemblements autorisés.

Le premier ministre ontarien Doug Ford a promis « des amendes sévères », les plus chères au pays, questionné mercredi à propos des personnes qui contreviennent aux limites sur la taille des rassemblements en province.

Le nombre de cas quotidiens continue d’augmenter, en Ontario, et le gouvernement répète que ce sont les grands rassemblements qui sont en cause. 

Mercredi, la santé publique a rapporté 315 nouvelles infections, dont la plupart ont été décelées dans les régions de Toronto, d’Ottawa et de Peel. 

Ce sont d’ailleurs ces régions, où la COVID-19 se fait plus présente dernièrement, qui seraient notamment visées par des contraventions coûteuses. 

Actuellement en Ontario, les rassemblements intérieurs peuvent atteindre jusqu’à 50 personnes, alors que les rassemblements extérieurs peuvent aller jusqu’à 100 personnes. 

Est-ce que ces limites pourraient diminuer? La question sera étudiée lors d’une réunion du caucus progressiste-conservateur mercredi après-midi, et plus de détails sur les rassemblements et les amendes seront dévoilés jeudi, a fait savoir le premier ministre.