La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann, promet que des changements seront apportés rapidement au réseau de la santé en Outaouais.

La ministre de la Santé promet des changements rapidement

La ministre de la Santé, Danielle McCann, promet que la population de l’Outaouais et les travailleurs du réseau verront des changements dès cette année et même dès les prochaines semaines, tout en soulignant que son gouvernement « ne fera pas tout en 2019 ».

À Gatineau dans le cadre du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec (CAQ), Mme McCann devait recevoir jeudi le rapport de l’accompagnateur Sylvain Gagnon, qu’elle a nommé en décembre pour dresser le portrait des problèmes au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) et y proposer des solutions.

En entrevue avec Le Droit alors qu’elle n’avait pas encore reçu le rapport, la ministre assure que les recommandations de M. Gagnon permettront au gouvernement d’agir rapidement. « J’ai bien confiance que son évaluation va être vraiment enrichissante pour nous et aussi qu’il va nous amener des recommandations qui vont faire une différence dans la région, a-t-elle mentionné. […] C’est certain que nous allons prendre des actions rapidement. »

Interrogée à savoir ce qu’elle entend par « rapidement », Mme McCann a précisé qu’elle « parle de semaines » pour la mise en place de certaines mesures. Quant à savoir si elle fait confiance au grand patron du CISSSO, Jean Hébert, la ministre reste évasive. « J’ai encore des éléments à regarder et je ne vais pas me prononcer avant d’avoir tous les éléments », a-t-elle répondu avant d’ajouter que « tout est sur la table ».

Tout en assurant que les récriminations sur la diminution des services de proximité mèneront à « un redéploiement » dans les territoires ruraux, la ministre de la Santé estime que « ça prend des gestionnaires » sur chaque territoire. « Un gestionnaire, parfois, dans une localité ou dans un sous-territoire, ça peut faire une grande différence », affirme-t-elle.

La population devrait donc voir des améliorations prochainement, mais le personnel du réseau aussi, soutient Danielle McCann en évoquant la nécessité d’améliorer les conditions de travail.

« On ne fera pas tout en 2019, on ne sera pas capable, mais [je veux] que la population voie qu’on a posé des gestes et que certains gestes qu’on a posés ont fait une différence, a-t-elle précisé. […] Le réseau a souffert dans les dernières années, il y a eu une grande centralisation et là, je pense qu’il faut ramener une certaine dose d’humanité, prendre soin du personnel et prendre soin de la population. »

Nouvel hôpital

Alors que la CAQ parle maintenant d’un projet d’ajout de 170 lits au lieu du « nouvel hôpital » promis en campagne électorale afin de ne pas exclure l’agrandissement d’un hôpital actuel, Danielle McCann estime que le plan clinique réclamé au CISSSO — attendu pour juin prochain — devrait permettre d’établir les besoins réels non seulement pour le nombre de lits, mais aussi pour « les services diagnostiques et l’urgence ».

Le premier ministre François Legault a affirmé mercredi que peu importe l’option qui sera retenue, il souhaite que la construction commence d’ici l’automne 2022 et que des soins puissent être donnés dès l’automne 2023.

La ministre de la Santé abonde dans le même sens et note qu’elle espère que le projet « se réalise le plus possible en accéléré ».