Les symptômes de la grippe sont la fièvre, la toux, les maux de tête, la fatigue extrême ainsi que la douleur et les courbatures.

La grippe pourrait être moins sévère cette année

Difficile pour les professionnels de la santé de prévoir si la grippe sera virulente d’année en année. Toutefois, les données des pays dans l’hémisphère sud servent de point de référence.

« On ne peut jamais savoir exactement à quoi s’attendre concernant la saison grippale, car le virus de la grippe peut changer à n’importe quel moment. Cela dit, la saison grippale dans l’hémisphère sud en 2018 nous a donné une idée de la saison à venir. En 2018, l’Australie a eu la saison grippale la moins sévère des cinq dernières années », observe Donna Casey, porte-parole pour Santé publique Ottawa (SPO).

La saison de la grippe est comparable à l’année dernière dans la capitale fédérale. SPO enregistre 77 cas d’influenza entre le 1er septembre et le 29 décembre, comparé à 76 pour la même période l’an dernier. SPO indique que le nombre réel est plus élevé puisque les chiffres comptabilisés sont des cas vérifiés en laboratoire.

Depuis cet automne, deux décès ont été liés à l’influenza chez des personnes âgées de 65 ans et plus. À titre de comparaison, 21 personnes sont décédées des suites de la grippe en 2017-2018 parmi les cas confirmés en laboratoire.

Afin d’immuniser le plus grand nombre d’Ottaviens, 410 200 doses de vaccin ont été distribuées dans les pharmacies et les cliniques de SPO ainsi qu’auprès des fournisseurs de soins de santé en date du 2 janvier dernier comparativement à 392 600 la saison dernière.

Il est toujours possible de recevoir l’injection. SPO tient des cliniques de vaccination gratuite sur rendez-vous jusqu’au début du mois de février. La dose est aussi disponible dans les pharmacies et les bureaux de médecins.

Les symptômes les plus fréquents de la grippe sont la fièvre, la toux, les maux de tête, la fatigue extrême ainsi que la douleur et les courbatures. Afin d’éviter la propagation du virus, il est recommandé de laver ses mains, de couvrir ses éternuements et sa toux avec son bras et d’éviter les endroits publics lorsqu’on est malade.