L’Académie américaine de pédiatrie ne recommande pas l’utilisation de crèmes pour soulager les petits dont les dents percent puisque le produit est habituellement disparu après quelques minutes.

La FDA ordonne le retrait des produits pour enfants avec de la benzocaïne

WASHINGTON - Des responsables américains de la santé publique mettent les parents en garde contre les produits de dentition qui contiennent un agent anesthétique très populaire.

La puissante Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis demande aux manufacturiers de cesser de vendre les produits destinés aux bébés et aux bambins.

L’agence a prévenu mercredi que différents gels contenant de la benzocaïne peuvent provoquer des effets secondaires rares, mais potentiellement mortels, chez les enfants, et plus particulièrement chez ceux âgés de deux ans et moins.

La FDA évoque aussi le manque d’efficacité de ces produits.

La benzocaïne se retrouve dans plusieurs produits, comme l’Orajel et l’Anbesol, utilisés pour soulager les lésions de la bouche chez les adultes.

La FDA a prévenu qu’elle sévira contre les compagnies qui ne retirent pas volontairement les produits destinés aux jeunes enfants. Elle réclame également de nouveaux avertissements sur les produits pour adultes.

Ce n’est pas la première fois que les responsables mettent en garde contre la benzocaïne, mais les décès continuent à s’accumuler.

Le produit peut causer un problème du sang appelé méthémoglobinémie, qui peut grandement réduire la quantité d’oxygène qui circule dans l’organisme.

L’Académie américaine de pédiatrie ne recommande pas l’utilisation de crèmes pour soulager les petits dont les dents percent puisque le produit est habituellement disparu après quelques minutes. Le groupe suggère plutôt de leur donner des anneaux à mâchouiller ou de masser les gencives.

La FDA a lancé des mises en garde contre les produits de dentition en 2006, 2011 et 2014, sans pour autant ordonner leur retrait du marché. Les responsables ont examiné 119 cas de méthémoglobinémie associés à la benzocaïne entre 2009 et 2017, dont quatre décès, a dit l’agence américaine.

Santé Canada met les Canadiens en garde contre les dangers de la benzocaïne au moins depuis 2006.