En Outaouais, 70 grimpeurs se sont rassemblés au Mont Cascades, à Cantley, dimanche.

Gravir des montagnes pour sauver des vies

Ce week-end, des milliers de participants ont gravi 15 montagnes partout à travers le Québec afin de relever le Défi Chaîne de vie qui contribue à sensibiliser la population à l’importance de discuter du don d’organes avec leurs proches.

À l’occasion de la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe, des médecins, des infirmières, des personnes greffées, des donneurs, des grimpeurs et des personnalités publiques ont porté des drapeaux à l’effigie de l’organisme de bienfaisance Chaîne de vie au sommet d’une montagne de leur région. 

En Outaouais, 70 grimpeurs se sont rassemblés au Mont Cascades, à Cantley, dimanche. Pour prendre part à l’évènement, les participants devaient d’abord s’inscrire et faire un don de 25 $ à l’organisme. 

Les quelque 2000$ amassés lors de l’évènement en Outaouais permettront à Chaîne de vie de poursuivre sa mission d’éduquer les jeunes de 15 à 17 ans sur le don d’organes et de tissus dans les écoles secondaires du Québec, en plus de leur permettre de prendre une décision personnelle éclairée sur cet enjeu important. 

« C’est en grande partie grâce aux dons recueillis lors du Défi Chaîne de vie qu’il a été possible de former le tiers des enseignants des écoles secondaires francophones du Québec, souligne la marraine de l’évènement, Isabelle Maréchal. 

En appuyant Chaîne de vie, vous contribuerez à augmenter le nombre de donneurs qui permettent de sauver des vies. » 

En ce moment, 23 personnes sont en attente d’une greffe dans la région. Chaîne de vie souligne d’ailleurs que seulement 1,4% des personnes qui décèdent à l’hôpital peuvent devenir des donneurs, ce qui équivaut à environ 450 personnes par année au Québec.