Les taux de consommation, de surdoses et de décès liés à des analgésiques opioïdes, tels l'oxycodone et le fentanyl, sont en hausse depuis quatre ans.

Front commun contre la crise des opioïdes

Les maires de 12 des grandes villes canadiennes, dont Ottawa et Montréal, ont lancé un groupe de travail, jeudi, pour contrer la crise des opioïdes.
Le caucus de la Fédération canadienne des municipalités veut ainsi mettre en oeuvre un échange d'expériences et de pratiques pour contrecarrer le nombre grandissant de morts par surdose.
Le groupe de travail rencontrera la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, de même que son homologue à la Sécurité publique, Ralph Goodale. La date de leur rencontre reste à déterminer. Des représentants des provinces et territoires seront aussi invités à y prendre part.
Le nombre de morts par surdose a grimpé en flèche en 2016, alors que 914 personnes ont été fauchées par le fentanyl en Colombie-Britannique seulement. La province a été le théâtre de 142 surdoses mortelles au cours du mois de décembre.
Le maire de Vancouver, Gregor Robertson, préside le groupe de travail, qui comprend aussi le maire de Montréal, Denis Coderre.