Plus de 90 % des postes de préposés aux bénéficiaires devant être comblés en Outaouais le seront en septembre prochain.
Plus de 90 % des postes de préposés aux bénéficiaires devant être comblés en Outaouais le seront en septembre prochain.

Formation de préposés au bénéficiaires: 90 % des postes comblés en septembre en Outaouais

Plus de 90 % des postes de préposés aux bénéficiaires devant être comblés en Outaouais le seront en septembre prochain.

Lundi en fin de journée, le Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a dévoilé que 245 étudiants ont pris part à la première journée de formation lundi matin. Rappelons qu’en automne dernier, le CISSSO avait fait une planification de la main-d’œuvre dans la région et avait déclaré que 264 préposés aux bénéficiaires étaient nécessaires pour combler les besoins dans les différents centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de l’Outaouais.

« Ce qui est intéressant c’est qu’on a des cohortes autant francophones qu’anglophones, de dire Cynthia Lessard, coordonnatrice acquisition et développement à la direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du CISSSO. Six cohortes francophones seront créées du côté urbain, deux dans Papineau, plus spécifiquement à Buckingham et Saint-André-Avellin, ainsi qu’une autre à Maniwaki. Du côté anglophone, on aura trois différentes cohortes dont deux à Aylmer et une dans le Pontiac. »

 « J’accueille cette nouvelle-là avec un immense plaisir, a pour sa part mentionné Olivier Dion, directeur adjoint à la direction du soutien à l’autonomie des personnes âgées pour le CISSSO. Ce sont de très bonnes nouvelles pour la région, pour les équipes qui auront du renfort dans trois mois, mais aussi pour les résidents hébergés. On va se préparer à accueillir ces nouveaux préposés à en devenir au cours des prochaines semaines. »


« Il faut dire que certaines personnes qu’on avait retenues ont décidé de se désister à la dernière minute. On a donc dû poursuivre nos démarches sur ce côté-là et encore aujourd’hui on s’attend à ce qu’il y ait certains désistements. »
Cynthia Lessard

Depuis l’appel du premier ministre Legault afin de former 10 000 préposés aux bénéficiaires dans la province d’ici septembre, 794 candidatures ont été envoyées au CISSSO. C’est donc dire que 549 personnes n’ont pas été retenues, et ce, même si la cible de 264 n’a toujours pas été atteinte.

« Il y a plusieurs raisons à ça, souligne Cynthia Lessard. D’abord, la démarche assez fastidieuse à faire et le délai est partageable des deux côtés. Le candidat devait nous partager son CV et sa lettre de motivation. Ensuite on devait procéder à l’entrevue et après on regardait les antécédents judiciaires pour finir avec une évaluation médicale pré-emploi. Donc dépendamment de la vitesse de ces candidats et du volume de candidatures, c’est certain qu’il pouvait y avoir certains délais. »

« Au-delà de ça, poursuit-elle, il faut dire que certaines personnes qu’on avait retenues ont décidé de se désister à la dernière minute. On a donc dû poursuivre nos démarches sur ce côté-là et encore aujourd’hui on s’attend à ce qu’il y ait certains désistements. Peut-être que certains ne se seront pas présentés à la première formation ou qu’après la première journée certains changent d’idée. »

Mme Lessard garde d’ailleurs les deux pieds sur terre, malgré la venue de renfort en Outaouais dans trois mois, en notant que le besoin de préposés aux bénéficiaires continuera encore de se faire ressentir dans le futur.

« Les besoins sont très évolutifs et la pénurie est là pour rester, dit-elle. Oui aujourd’hui ce sont 264 nouveaux préposés qui vont rentrer dans nos installations en septembre prochain, ça va venir combler un besoin, qui sera peut-être encore plus élevé à ce moment-là. Ça comble un besoin actuel, mais dans le futur, on aura encore besoin demain d’œuvre pour ce type d’emploi là. »