La faculté satellite de médecine générale à Saguenay accueille, chaque année, 32 nouveaux étudiants. Il y a donc toujours 128 étudiants en formation.

Factulté satellite: des emplois et des millions de retombées

La faculté satellite de médecine qui a vu le jour en 2006 à Saguenay - un modèle qui pourrait être similaire à ce que l'Université McGill souhaite implanter en Outaouais - est devenue « sans conteste un outil de développement économique et social important, tant pour les revenus et les emplois que pour les services rendus », soutient une étude rendue publique en octobre dernier par l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).
Gilles Bergeron, professeur au département de sciences économiques et administratives de l'UQAC qui a dirigé l'étude, affirme avoir été surpris de l'impact économique qu'a eu sur sa région l'arrivée de cette formation médicale. L'analyse faite par M. Bergeron révèle que la faculté satellite a mené à la création de 148 emplois directs et indirects récurrents, en plus d'injecter, sur une base annuelle, 8 millions $ dans l'économie locale.
Cela est sans compter l'arrivée de nouveaux médecins dans la région, attirés par la présence d'une faculté satellite. Le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi anticipe le recrutement d'une soixantaine de médecins spécialistes d'ici 2015. Ces médecins, bien rémunérés, permettraient d'ajouter 5,7 millions $ dans l'économie locale, précise l'étude.
Impact économique
L'impact économique est important compte tenu du peu d'investissements nécessaires pour implanter le programme, souligne M. Bergeron. Un montant de 11 millions $ a été dépensé en immobilisation pour que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean puisse former elle-même ses médecins de famille. Le budget de fonctionnement s'élève lui a près de 8 millions $ par année, surtout pour payer la masse salariale.
« Nous allons souvent mettre l'emphase sur des investissements privés dont la création d'emploi est bien moindre que celle du Programme de formation médicale à Saguenay (PFMS), explique Gilles Bergeron en entrevue avec LeDroit. Et en plus, il est question ici d'emplois qui permettent d'améliorer directement les services médicaux destinés à la population. Nous ne sommes pas dans la fabrication industrielle d'un produit exporté à l'étranger. »
La faculté satellite de médecine générale à Saguenay accueille, chaque année, 32 nouveaux étudiants. Il y a donc toujours 128 étudiants en formation. Chacun de ces futurs médecins dépense, en moyenne, 1015 $ par mois en logement, nourriture, vêtement, transport et autres, selon la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ). Au bout d'une année de formation, ils auront injecté 1,43 million $ dans l'économie de la région.