La représentante nationale au sein de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, Christine Prégent

Établissements de santé: Carmant interpellé sur la mixité de la clientèle

Les « risques » liés à la mixité de la clientèle dans certains établissements de santé de l’Outaouais ont été soulevés par un syndicat auprès du ministre délégué Lionel Carmant, lundi matin.

Certains membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont pu s’entretenir avec le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, venu les rencontrer lundi dans un centre communautaire de Gatineau.

Représentante nationale au sein de l’APTS, Christine Prégent a fait savoir que les employés ont été invités à cette rencontre par le Centre de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO).

Le syndicat a pu discuter une quinzaine de minutes avec M. Carmant, ce qui lui a permis d’aborder le dossier de la mixité de la clientèle qui se présente lorsque des établissements hébergent « plusieurs missions » sous un même toit. « Si on donne l’exemple d’un CLSC qui héberge des services de dépendance et de santé mentale […], ça fait des enfants dans les mêmes salles d’attente qui côtoient les gens en situation de dépendance ou de santé mentale, qui vont se retrouver aux toilettes en même temps, ce qui est souvent un lieu de consommation pour certaines clientèles, a mentionné Mme Prégent. Donc ce sont ces éléments-là qui nous préoccupent. Notre prétention, c’est de dire qu’il y a des risques à ça. »

Mme Prégent affirme avoir senti « une bonne écoute » de la part du ministre Carmant, qui n’avait toutefois « pas nécessairement de solutions à proprement dit ».

L’APTS, qui souligne que la situation est apparue avec « les multiples réorganisations » dans le réseau, souhaite « que les missions se réapproprient leurs espaces ».