Dons de sang: le délai d’abstinence des homosexuels réduit d'un an à trois mois [VIDÉO]

Un autre obstacle au don de sang a été atténué par Santé Canada: les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes pourront maintenant donner du sang après trois mois d’abstinence plutôt qu’un an.

La ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, a annoncé le changement mercredi matin.

Santé Canada a ainsi approuvé une demande de la Société canadienne du sang et d’Héma-Québec visant à faire réduire la période d’abstinence obligatoire.

Jusqu’en 2013, le Canada imposait une restriction à vie aux hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, c’est-à-dire qu’ils ne pouvaient pas donner de sang s’ils avaient eu des rapports sexuels avec un autre homme après 1977. Depuis, Santé Canada a approuvé trois demandes distinctes de réduction de la période d’attente, qui a été ramenée à cinq ans en 2013, puis à un an en 2016 et maintenant à trois mois.

Ces réductions, qui sont fondées sur des données probantes, n’ont pas fait augmenter le nombre de dons de sang séropositif, a indiqué la ministre par communiqué.

«C’est un pas important vers l’élimination complète de la période d’exclusion», a-t-elle précisé.

De son côté, le député Randy Boissonnault, conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, était fort satisfait.

«Pour nous, c’est une victoire pour la communauté LGBTQ2 et la communauté canadienne parce que ça indique que si on suit la science, quand on travaille avec la communauté, on peut faire des pas. Avant que nous soyons ici en fonction, il y avait un empêchement de cinq ans. Ensuite, on a fait un changement à un an. Maintenant, grâce à la science, on est à trois mois et ça va enlever le stigma associé avec les dons de sang», a-t-il dit.

La Société canadienne du sang et Héma-Québec poursuivent leurs démarches pour que la sélection des donneurs soit basée sur le comportement, et non pas sur l’appartenance à un groupe jugé «à risque».

Mercredi, Héma-Québec et la Société canadienne du sang se sont dites satisfaites de cette modification qui permettra d’avoir un plus grand nombre de donneurs potentiels pour l’approvisionnement de leurs banques de sang.

Le changement sera en vigueur dès le mois de juin.