La semaine test Pap aura lieu du 15 au 19 octobre à l'Hôpital de Gatineau.

Des tests Pap pour les patientes orphelines de l'Outaouais

Les patientes orphelines d’un médecin de famille qui n’ont pas eu de test Pap depuis au moins trois ans pourront avoir accès à cet examen, la semaine prochaine à l’Hôpital de Gatineau, dans le cadre de la Semaine de prévention du cancer du col de l’utérus.

Des rendez-vous en clinique externe à l’Hôpital de Gatineau seront offerts, entre le 15 et le 19 octobre, pour les femmes de 21 ans ou plus qui n’ont pas pu avoir un test Pap au cours des trois dernières années et qui n’ont pas de médecin de famille.

Chef du département de gynécologie-obstétrique du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), le Dr Lionel-Ange Poungui fait valoir que cet examen de dépistage est important pour détecter un état précancéreux, qui peut être «traité à 100%». «Pour le cancer qui est détecté tôt, le taux de survie est excellent, avec un taux de survie après cinq ans de 70 à 80%», souligne-t-il.

Les gynécologues-obstétriciens du CISSSO se mobilisent donc pour participer à cette première semaine complète de tests Pap à l’Hôpital de Gatineau, car «comme médecins, notre travail n’est pas seulement de traiter, mais aussi de faire de la prévention», note le Dr Poungui. L’an dernier, le CISSSO avait organisé une seule journée du genre.

Même si le cancer du col de l’utérus ne fait pas partie des cancers les plus fréquents, le Dr Poungui précise qu’il «touche majoritairement des jeunes femmes dans la fleur de l’âge». L’an dernier, au Canada, environ 1500 femmes ont reçu un diagnostic de cancer du col utérin, et 400 sont décédées de cette maladie.

Le CISSSO espère que «plusieurs dizaines» de femmes sans médecin de famille se prévaudront, la semaine prochaine, de cette opportunité d’avoir accès à un test Pap, un examen qui «ne prend que cinq minutes» . Pour ce faire, elles peuvent dès maintenant prendre rendez-vous en composant le 819-966-6300.

À l’heure actuelle, le délai d’obtention des résultats des tests Pap de dépistage varie entre 65 et 70 jours en Outaouais, alors que la cible est de 64 jours. À l’hiver 2016, ce délai atteignait près de six mois. «Les choses se sont beaucoup améliorées», affirme le Dr Poungui.