Il manque encore environ huit pharmaciens à temps complet au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais.

Des pharmaciens à distance au CISSSO

Toujours aux prises avec une pénurie de pharmaciens, les établissements de santé de l’Outaouais ont recours à des services à distance dans le cadre d’un contrat conclu avec une firme basée à Winnipeg.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a récemment octroyé de gré à gré un contrat d’un an d’une valeur estimée à 25 000 $ avec The North West Company, dont le siège social est situé dans la capitale manitobaine.

Le contrat prévoit l’offre de services de télépharmacie avec des pharmaciens détenant un permis d’exercer au Québec, a précisé au Droit le CISSSO.

L’organisation affirme être « toujours dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre », de sorte que ce contrat avec The North West Company lui permet d’avoir accès à du dépannage « selon les besoins ».

« Par exemple, cet été nous avons eu recours à ces services pendant les vacances estivales pour les secteurs des Collines et de la Vallée-de-la-Gatineau », a fait savoir la porte-parole du CISSSO, Geneviève Côté.

Tout en ayant recours à de tels services de télépharmacie, le CISSSO assure qu’il y aura « toujours présence physique d’un pharmacien quelques heures par jour sur les sites où le service sera utilisé ».

« North West se déplace toujours sur les sites avant de prendre un remplacement afin de bien comprendre le fonctionnement du milieu et de s’assurer que les pharmaciens répondront adéquatement aux besoins », a aussi indiqué Mme Côté.

Chaque heure travaillée par un pharmacien dépanneur coûte environ 115 $ au CISSSO, comparativement à une moyenne de 55 $ de l’heure pour un pharmacien permanent.

La télépharmacie permet tout de même certaines économies par rapport aux pharmaciens dépanneurs traditionnels, car le service à distance n’implique pas de dépenses pour le transport, l’hébergement et les frais de subsistance.

Le CISSSO devrait pouvoir compter sur l’équivalent de 48,2 pharmaciens à temps plein, mais l’équivalent de 7,8 postes à temps complet sont actuellement vacants.

En juillet dernier, le CISSSO avait octroyé un autre contrat de gré à gré d’une valeur de 220 000 $ à la firme AlliancePharma de Thetford Mines pour « éviter les bris de service » en pharmacie dans ses établissements. Ce contrat permet de combler 80 heures par semaine de travail en pharmacie dans les différents sites gérés par le CISSSO.