Le Centre hospitalier Pierre-Janet gardera la majeure partie de son identité, mais son titre officiel sera Hôpital en santé mentale Pierre-Janet.

Des nouveaux noms au CISSSO

Des noms de centres d’hébergement bien ancrés dans la communauté laisseront place à des termes plus génériques. Dans le lot se retrouve l’appellation Foyer du Bonheur, qui disparaîtra au profit du nom du boulevard sur lequel il se trouve.

Le conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a adopté, jeudi soir, la liste des nouvelles dénominations de ses installations qui seront proposées au ministère de la Santé et des Services sociaux. Bien que plusieurs établissements garderont leur nom actuel, la population devra s’habituer à de nouvelles appellations.

Le Foyer du Bonheur sera dorénavant appelé le Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Lionel-Émond, soit le nom du boulevard sur lequel il a pignon. Lionel Émond (1907-1987), qui a été en affaires dans le domaine funéraire, est un ancien conseiller municipal de la Ville de Hull. Il a aussi été « candidat malheureux à la mairie à trois reprises, soit en 1959, 1961 et 1964 », de même que candidat sous la bannière de l’Union nationale de Maurice Duplessis, rapporte la banque de toponymes de la Ville de Gatineau.

Le CHSLD Renaissance du boulevard Wilfrid-Lavigne, à Gatineau, deviendra le CHSLD d’Aylmer. Le CHSLD Bon Séjour du secteur Gatineau changera pour sa part de nom pour CHSLD Ernest-Brisson. Dans le Pontiac, le Manoir Sacré-Cœur s’appellera le CHSLD de Mansfield.

Le Centre hospitalier Pierre-Janet gardera toutefois la majeure partie de son identité, mais son titre officiel sera Hôpital en santé mentale Pierre-Janet.

La volonté de Québec d’apporter de nouvelles dénominations aux installations est pour assurer une certaine homogénéité, pour refléter la mission de l’établissement et pour éviter une confusion par rapport aux services offerts, a précisé Benoît Gauthier, adjoint au pdg du CISSSO.

« On veut que le nom de l’installation reflète le mieux possible les services qui sont offerts dans cette installation », a-t-il signalé.

D’autres changements entreront en vigueur d’ici 2019. 

« Nous allons accompagner les usagers, les partenaires et autres lorsque nous procéderons aux changements. Nous communiquerons tous ces changements à la population pour être certain qu’il n’y ait pas de confusion avec les services. Nous voulons faire cette transition en douceur au cours de la prochaine année et demie », a ajouté M. Gauthier.

Avec Justine Mercier