Le PDG du CHEO, Alex Munter, accompagné de la Dre Annick Fournier, ophtalmologiste pédiatrique

Des installations à la fine pointe de la technologie au CHEO

La clinique d’ophtalmologie du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) a subi une véritable cure de rajeunissement. Les installations — désuètes selon le personnel — n’avaient pas été réaménagées ni bonifiées depuis la construction en 1974.

« Si c’était désuet ? Absolument ! C’était la même clinique depuis l’ouverture. On a maintenant deux salles d’examens complètes de plus qui ont chacune des équipements à la fine pointe. On a aussi des instruments qui permettent aux enfants de passer leurs tests ici sans avoir à aller dans un autre endroit. C’est une grande étape parce qu’on devait souvent les envoyer à l’hôpital des adultes. Maintenant on peut rapatrier beaucoup plus de soins ici », explique Dre Annick Fournier, ophtalmologiste pédiatrique.

Le CHEO traitait environ 7000 patients par année dans les anciennes installations. L’objectif est d’en voir 20 % de plus dans les nouveaux locaux.

La clinique d’ophtalmologie traite plusieurs cas, comme le strabisme, les cataractes et des enfants avec des maladies oculaires.

Le manque d’espace occasionnait une liste d’attente pour les consultations.

« C’est une journée qu’on attendait depuis longtemps. La technologie et les pratiques dans ce domaine ont beaucoup évolué depuis les 40 dernières années. On espère pouvoir voir plus de patients et plus rapidement », affirme Alex Munter, président-directeur général du CHEO.

Les nouveaux équipements qui sont à la disposition du personnel et des jeunes patients permettront de garder les enfants à l’abri de la cécité.

« Nous espérons être en mesure de voir beaucoup plus d’enfants dans un temps plus approprié pour prévenir les maladies oculaires dès le début », confie Dre Fournier.