Dépistage de la COVID-19: des patients de l'Outaouais en attente depuis jeudi

Des patients de l'Outaouais ayant passé un test de dépistage de la COVID-19 jeudi dernier attendaient toujours, lundi avant-midi, de savoir s'ils ont contracté ou non le nouveau coronavirus.

En date de lundi avant-midi, il n’y a toujours aucun cas confirmé de COVID-19 en Outaouais. Des patients attendent toutefois depuis plusieurs jours l’appel devant leur annoncer leur résultat.

Trois cas de personnes ayant passé le test jeudi et n'ayant toujours pas obtenu leur résultat lundi avant-midi ont été signalés au Droit. Deux de ces patients ont passé le test à l'Hôpital de Hull, l'autre à l'Hôpital de Gatineau.

«On peut bien dire qu'on n'a aucun cas en Outaouais si personne n'a de résultat», a réagi l'une de ces personnes. «Ça devient ridicule», a pour sa part confié une autre personne qui attend depuis jeudi.

À l'heure actuelle, toutes les analyses de COVID-19 sont effectuées au Laboratoire de santé publique du Québec, à Sainte-Anne-de-Bellevue. Ce laboratoire envoie ensuite les résultats aux établissements régionaux, qui sont responsables d'aviser les patients, peu importe le résultat.

Des urgences moins engorgées

L’appel à la population de l’Outaouais pour éviter le plus possible les visites aux urgences en raison de la pandémie de COVID-19 semble par ailleurs avoir été entendu.

Selon les données du ministère de la Santé, l’urgence de l’Hôpital de Hull était la seule de l’Outaouais où le taux d’occupation des civières dépassait 100%, lundi avant-midi.

En point de presse dimanche pour faire le point sur l’évolution de la situation, la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, Josée Filion, avait lancé un «appel à la responsabilité et à la bienveillance de l’ensemble de la population» en cette période où la pression sur les urgences est grandement accrue.

«Chacun doit avoir des comportements prudents et faire des choix raisonnables, avait insisté Josée Filion. Nos urgences doivent servir aux gens qui requièrent des soins d’urgence. En résumé, ce que je sous-entends, c’est ‘soyez responsables dans les choix de vos activités récréatives’.»