La ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, soutient que le comité contribuera aux efforts du gouvernement pour concevoir une stratégie nationale sur la démence.

Démence: Ottawa crée un comité consultatif

La ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, a annoncé lundi la mise sur pied d’un nouveau comité consultatif qui la conseillera sur les questions liées à la santé des personnes touchées par la démence.

Mme Petitpas Taylor a affirmé que le comité contribuera aux efforts du gouvernement pour concevoir une stratégie nationale sur la démence.

Le comité sera coprésidé par William E. Reichman, président et chef de la direction de Baycrest et du Centre d’innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement, et Pauline Tardif, chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada.

Le comité représentera les personnes vivant avec une démence, leurs proches aidants, les chercheurs, les associations de défense des droits et les professionnels de la santé, a indiqué le gouvernement.

La ministre participe à la Conférence nationale sur la démence, qui réunit lundi et mardi à Ottawa des professionnels des soins de santé, des fournisseurs de soins, des chercheurs et des gens aux prises avec une forme de démence, avec l’objectif d’«orienter l’élaboration d’une stratégie nationale sur la démence ».

La rétroaction est sollicitée dans plusieurs domaines, notamment la recherche et l’innovation, le soutien et les soins, la sensibilisation, la réduction de la stigmatisation et l’éducation.

Le gouvernement a lancé le processus pour une stratégie nationale sur la démence en juin dernier avec le projet de loi C-22.

Mme Petitpas Taylor a dit souhaiter que le comité lui revienne d’ici un an.

Le gouvernement a souligné par communiqué que la démence a une incidence considérable et croissante sur la population canadienne, et que plus de 400 000 Canadiens âgés de 65 ans et plus en sont atteints.

« Le gouvernement du Canada est déterminé à aller de l’avant avec la création d’une stratégie nationale sur la démence qui inclut tous les acteurs et qui tire profit du travail novateur déjà en cours partout au pays », a indiqué la ministre de la Santé.

Le plus récent budget fédéral propose un montant de 20 millions $ sur cinq ans, à compter de 2018-2019, et de 4 millions $ par année pour les années suivantes, pour des projets communautaires dont le but est d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec une démence et de veiller à ce que les soignants aient accès aux ressources dont ils ont besoin.

En 2015, le gouvernement du Canada s’est joint à la province de l’Ontario pour appuyer la création du Centre d’innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement. La somme de 42 millions $ sur cinq ans investie par le gouvernement fédéral appuie l’élaboration, la mise à l’essai et le développement de produits et de services qui favorisent la santé du cerveau et le vieillissement en mettant l’accent sur la démence.