Le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO)

De 40 à 50 postes supprimés au CHEO

Aux prises avec un déficit de 6,7 millions $, le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) entend sabrer entre 40 et 50 postes pour lui permettre d'équilibrer son budget de 243 millions $, comme l'exige la loi ontarienne.
Selon la direction du centre hospitalier, le gouvernement de l'Ontario «a un ambitieux plan» pour réduire son déficit, notamment en changeant la formule de financement pour les soins de santé. Ainsi, le CHEO ne recevra pas les sommes nécessaires pour couvrir les hausses salariales de 1,1 % à 1,4 % pour ses employés syndiqués ni pour certains coûts de base, a signalé Alex Munter, président et directeur général de l'établissement.
Le «trou financier» est dû à cette absence de financement de la province, mais aussi de la hausse aux coûts des médicaments, des fournitures et de la technologie, dit-il.
M. Munter rappelle que le CHEO a réduit plusieurs coûts administratifs et a pu obtenir du financement unique depuis 2012. Les sous de la province ont été gelés ou réduits depuis cette date a-t-il signalé.
La direction du centre hospitalier espère réduire ses effectifs par attrition, avec des retraites volontaires ou par l'entremise d'une réaffectation de ses 1750 employés sans toutefois affecter l'offre de service à sa clientèle.
«L'équipe du CHEO reste déterminée à relever ce défi tout en continuant à offrir la meilleure qualité des soins aux patients», a d'ailleurs déclaré le pdg par voie de communiqué.