Sur la photo, un kit de naloxone tel que fourni par la santé publique de Toronto en 2014

Crise du fentanyl : ouverture d'un site de distribution de naloxone à Ottawa

Un premier site de distribution de naloxone, l'antidote au puissant fentanyl qui fait des ravages chez les toxicomanes, ouvrira ses portes vendredi à Ottawa.
Des militants ont pris les choses en main, affirmant que les autorités n'en font pas assez dans ce domaine.
Une annonce a été faite dans le cadre d'une manifestation organisée jeudi matin, au Monument des Droits de la personne, rue Elgin, à Ottawa.
Le site de prévention des surdoses est une initiative de professionnels de la santé, d'intervenants communautaires et de bénévoles, comme Bobby Johnson, un travailleur social qui dit ne plus tolérer que ses voisins décèdent de surdoses de fentanyl, une drogue très puissante.
La naloxone aide la victime de surdose à retrouver une respiration normale en attendant les services d'urgence.
Le groupe n'a pas donné l'adresse du site, voulant éviter que les autorités municipales ferment l'endroit avant son ouverture officielle.
Le groupe n'a pas demandé la permission à la Ville d'Ottawa avant de mettre son projet en branle.
« Quatre personnes par jour à l'urgence à cause de cette crise à Ottawa, dit Marilou Gagnon, une infirmière impliquée dans le projet. Nous n'avons pas le temps d'attendre. »
Ailleurs au Canada, une vingtaine de sites semblables ont permis de réduire les décès par surdose et la consommation dans les rues, fait valoir la coalition.
Trois personnes doivent s'occuper du site d'Ottawa.