Le premier ministre ontarien, Doug Ford.
Le premier ministre ontarien, Doug Ford.

COVID-19: un nouveau conseil sur les défis des jeunes défavorisés en Ontario

Un nouveau groupe consultatif conseillera le gouvernement Ford sur les défis auxquels font face les jeunes, notamment ceux issus de communautés défavorisées, dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Le gouvernement ontarien a aussi annoncé un financement de 1,5 million $ pour des organismes qui soutiennent les familles et les jeunes noirs. 

Ces annonces surviennent deux jours après que Doug Ford ait affirmé que le racisme systémique est moins pire en Ontario qu’aux États-Unis. 

«Peut-être que je n’ai pas été clair l’autre jour, a-t-il noté, mais l’Ontario a une longue et douloureuse histoire de racisme et d’abus.»

Le porte-parole des opportunités communautaires du gouvernement Ford, Jamil Jivani, un militant et avocat, a souligné la douleur observée au cours des dernières semaines.

«Ces problèmes n'existent pas seulement quand tout le monde y porte attention. Les problèmes d’inégalité dans notre province existent depuis des décennies», a-t-il admis.  

À son arrivée au pouvoir, le gouvernement Ford avait annulé le conseil jeunesse qui existait sous le gouvernement libéral précédent. 

Selon le premier ministre, les gouvernements précédents se sont concentrés sur les paroles, et pas sur les actions, sans faire le lien entre les problèmes sociaux et économiques. 

«Nous allons nous pencher sur des problèmes que les gouvernements précédents ont refusé d’aborder en profondeur», a souligné M. Jivani. 

Les députés libéraux Michael Coteau et Mitzie Hunter, tous deux des élus noirs, ont signé une lettre conjointe pour demander au gouvernement Ford de rétablir, des programmes qu’il a coupés, notamment «le financement qu’il a coupé du Plan d’action pour les jeunes noirs». 

Ils ont aussi sommé le premier ministre d’annuler des coupes qu’il a menées dans des initiatives qui viennent en aide aux communautés défavorisées et de minorités visibles. 

Quant à la présidente du caucus Noir du Nouveau parti démocratique (NPD) de l'Ontario, Laura Mae Lindo, l’annonce de 1,5 million $ du gouvernement Ford représente une véritable «claque au visage des communautés noires». 

«Cette semaine, Doug Ford a nié l'existence du racisme systémique au Canada. Cette annonce prouve encore plus que M. Ford ne prend pas au sérieux la lutte contre le cancer du racisme systémique.»

Faut-il retirer le financement à la police ?

Plusieurs groupes de militants noirs demandent aux chefs d’État de retirer le financement aux autorités policières, mais Doug Ford n’est pas du même avis. 

«Je ne crois pas qu’on devrait couper les budgets des corps policiers, mais il faut absolument plus de ressources communautaires et en santé mentale.»

M. Jivani partage l’opinion du premier ministre. «Les policiers ont un rôle important à jouer, mais je suis d'avis que certaines municipalités pourraient allouer du financement pour les services de police vers des initiatives communautaires.»

Celui-ci a aussi remarqué qu’il serait judicieux de s’en remettre aux chefs de police noirs, comme Peter Sloly, à Ottawa, pour savoir quel type de budget devrait être octroyé aux forces policières.