La médecin-chef de Santé publique Ottawa (SPO), Vera Etches
La médecin-chef de Santé publique Ottawa (SPO), Vera Etches

COVID-19: nouvel appel à l'ordre de Santé publique Ottawa

L’éclosion de COVID-19 au foyer de soins de longue durée Communauté de soins Madonna est terminée, annonce Santé publique Ottawa (SPO) jeudi tout en dévoilant que deux nouveaux établissements sont touchés par le virus.

La médecin-chef de Santé publique Ottawa (SPO), Vera Etches, insiste et répète l’avertissement lancé par son service la semaine dernière: la COVID-19 est toujours parmi et il faut respecter les consignes sanitaires.

Depuis l’explosion du nombre quotidien de nouveaux cas la semaine, la proportion d’individus infectés qui indiquent avoir pris part à des rassemblements privés demeure élevée, soutient la Dre Etches.

«On dirait que certaines personnes n’ont pas bien compris la règle des rassemblements de 50 personnes ou moins. Ils sont permis uniquement dans les lieux publics où on peut respecter la distance de 2 mètres entre chaque personne», affirme la médecin-chef de SPO.

Comme il généralement entre 10 et 14 jours après l’exposition à la COVID-19 avant que le cas se manifeste, il n’est pas encore clair si l’appel lancé par le médecin-chef adjoint de SPO la semaine dernière a été bien entendu.

La Dre Etches invite les citoyens à respecter les consignes de base en tout temps, soit pratiquer la distanciation physique, de rester à la maison lorsqu’on est malade, de porter son masque à l’intérieur et à l’extérieur lorsqu’il n’est pas possible de rester à une distance convenable d’autrui.


« Un résultat négatif n’est pas une garantie, vous pouvez quand même être infecté par la COVID-19. »
Dre Vera Etches

Faux négatifs

Vera Etches a tenu à prévenir les résidents d’Ottawa jeudi qu’un résultat négatif à un test de dépistage n’est pas une carte blanche pour effectuer toutes les activités sociales qui nous plaisent.

«Un résultat négatif n’est pas une garantie, vous pouvez quand même être infecté par la COVID-19 puisqu’il faut 5 jours après l’exposition pour que les tests de dépistage puissent les détecter», explique la Dre Etches.

Cette dernière souligne que les différents centres de dépistage d’Ottawa ont été débordés au cours des dernières semaines, notamment en raison d’individus sans symptôme qui semblent s’être présentés avec l’intention de prouver qu’ils ne sont pas infectés pour faciliter leurs interactions sociales.

Un employé a reçu un résultat positif à un test de dépistage à la Résidence Élisabeth-Bruyère.

Une éclosion terminée, deux commencent

L’éclosion de COVID-19 au foyer de soins de longue durée Communauté de soins Madonna est terminée, annonce SPO jeudi tout en dévoilant que deux nouveaux établissements sont touchés par le virus.

Un employé a reçu un résultat positif à un test de dépistage à la Résidence Élisabeth-Bruyère, ainsi qu’au service de garde Grandir Ensemble.

Avec les éclosions rapportées préalablement par SPO au foyer de soins de longue durée Carleton Lodge, aux maisons de retraite Jardin Royal, Redwoods et Communauté de retraite Oakpark, ainsi que dans les services de garde La Clémentine (école Michel Dupuis) et Pinecrest Queensway, on compte maintenant 11 établissements ottaviens affectés par la COVID-19.

Bien que ce ne soit pas encore reflété dans les chiffres de SPO, la directrice générale de la maison de retraite Jardin Royal, Michelle Varin, a toutefois contacté Le Droit pour annoncer que l’éclosion est considérée chose du passé au sein de son établissement.

SPO rapporte également 13 nouveaux cas confirmés du virus à Ottawa depuis mercredi. Le nombre de cas actifs connus a légèrement diminué durant les 24 dernières heures passant de 269 à 248.

Il y a actuellement 10 personnes hospitalisées en raison de symptômes de la COVID-19 dans la capitale fédérale, dont 4 qui se trouvent aux soins intensifs.