Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Des panneaux modulaires ont été achetés pour les centres de vaccination COVID-19.
Des panneaux modulaires ont été achetés pour les centres de vaccination COVID-19.

COVID-19: encore de lourdes dépenses pour le CISSSO

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Services de buanderie, panneaux modulaires ou encore «milieux de transport» pour les tests de dépistage de COVID-19: la pandémie continue d’engendrer des dépenses supplémentaires de plusieurs centaines de milliers de dollars pour le réseau de la santé de l’Outaouais.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) multiplie depuis le printemps l’octroi de contrats pour répondre aux besoins qui découlent de la crise sanitaire.

Au début janvier, le CISSSO a par exemple signé une entente de 678 600$ avec la firme Paranet de Québec pour des services de dépannage pour la buanderie régionale située à l’Hôpital de Gatineau.

Le contrat d’une durée d’un an prévoit le transport et le nettoyage de la lingerie et de la literie, en excluant «les uniformes et les linges stériles», a fait savoir le CISSSO. L’organisation précise que «le tarif est fixé au kilo propre», de sorte que «la valeur totale du contrat est estimative». Le CISSSO explique que le recours à ce service de dépannage a été rendu nécessaire par une «augmentation importante» de l’utilisation de la lingerie et de la literie.

Panneaux modulaires
Un autre contrat conclu ce mois-ci par le CISSSO concerne «un achat d’urgence de TempWall […] pour les centres de vaccination COVID». La compagnie de la Montérégie ayant obtenu ce contrat de près de 57 000$, Agriclé, indique sur son site Internet qu’il s’agit d’un système de murs autoportants et antimicrobiens pouvant être utilisé pour créer des cubicules.

La PDG du CISSSO, Josée Fillion

Matériel de microbiologie
Le dépistage nécessite lui aussi des dépenses pour le réseau de la santé. Un contrat d’une durée d’un peu plus d’un an d’une valeur estimée à 337 500$ a été conclu à l’automne par le CISSSO avec la firme Micronostyx d’Ottawa pour l’obtention de «milieux de transport». Il s’agit d’une «fourniture de microbiologie utilisée lors des tests de dépistage de la COVID-19», a expliqué le CISSSO.

Ces contrats font suite à plusieurs autres octroyés au fil des mois pour affronter la crise sanitaire.

Ce fut notamment le cas pour organiser des déménagements de patients, pour assurer la coordination clinique de la centrale COVID, ou encore pour la location de véhicules afin de distribuer des équipements de protection individuelle un peu partout en Outaouais.

Le CISSSO a également loué en entier l’hôtel Quality Inn du secteur Gatineau afin d’y accueillir des patients en attente d’hébergement ou des personnes en situation d’itinérance, tandis qu’un contrat avec le secteur privé a aussi été nécessaire pour répondre à la demande pour des prises de sang tout en respectant les consignes sanitaires en vigueur.