Les voyagistes et les hôtels dans des destinations populaires auprès des touristes chinois commencent à voir des annulations dans la foulée de l'émergence d'une nouvelle forme de virus qui a conduit à des quarantaines de masse et causé plus de 200 décès en Chine.

Coronavirus: des touristes chinois annulent des voyages au Canada

Les voyagistes et les hôtels dans des destinations populaires auprès des touristes chinois commencent à voir des annulations dans la foulée de l'émergence d'une nouvelle forme de virus qui a conduit à des quarantaines de masse et causé plus de 200 décès en Chine.

Le virus provient d'une grande famille incluant ce qu'on appelle les coronavirus. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré jeudi que l'épidémie était une «urgence de santé publique de portée internationale».

On compte trois cas confirmés au Canada et tous sont liés à des voyages récents en Chine.

Il a été demandé aux agences de voyage dans le pays asiatique de suspendre tous les voyages de groupe en raison du virus, a rapporté le journal d'État «China Daily», citant l'Association chinoise des services de voyage.

Travel Alberta, qui travaille à promouvoir le tourisme dans la province, a dit avoir entendu parler d'annulations de la part de voyagistes et d'hôtels.

«Nous n'avons pas eu de vague massive d'annulations», a toutefois précisé le PDG de Travel Alberta, Royce Chwin, dans une entrevue. «Nous avons eu des annulations - même si je n'ai pas de nombre précis.»

Les annulations comprennent des visites de groupe à Jasper et Banff, dans les Rocheuses, a-t-il indiqué.

Banff Lake Louise Tourism a déclaré dans un communiqué avoir vu un impact minime jusqu'à présent, mais a noté que le personnel surveillait la situation.

«Nous en sommes aux premiers jours, donc (nous) ne pouvons pas pleinement anticiper l'impact», a expliqué la directrice des communications, Angela Anderson. «Nous encourageons toutes les entreprises de notre destination à rendre tout changement ou annulation aussi simple que possible et sans pénalité.»

«La Chine est un marché important pour nous, nous espérons donc que la situation sera maîtrisée dès que possible.»

Selon Travel Alberta, les trois plus grands marchés touristiques étrangers pour la province sont le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Chine.

L'agence a suspendu ses activités de marketing auprès des consommateurs en Chine.

«Nous diffusons des publicités sur les réseaux sociaux», a expliqué M. Chwin. «Compte tenu de ce que le gouvernement chinois a demandé à leurs agences de voyages de faire là-bas - c'est-à-dire de ne pas réserver de voyages à l'extérieur du pays - nous n'avons vraiment pas jugé approprié d'inviter des gens à venir au Canada pour voyager.»

Selon lui, Travel Alberta suit l'exemple de Destination Canada, une société du gouvernement fédéral qui vante le pays auprès des touristes internationaux.

Hysan Lee, propriétaire et exploitant d'Aurora Holiday Tours à Yellowknife, a déclaré qu'il avait eu environ 200 annulations au cours des dernières semaines.

«Ce matin, j'ai reçu cinq courriels», a-t-il affirmé jeudi.

L'entreprise réserve des visites guidées et des hôtels pour les Chinois voyageant dans les Territoires du Nord-Ouest.

M. Lee a indiqué qu'il proposait un remboursement complet pour les annulations, qui étaient principalement pour février et mars.

Discover Banff Tours a refusé de commenter et d'autres voyagistes en Colombie-Britannique et en Alberta n'ont pas répondu aux demandes d'entrevues.

M. Chwin, de Travel Alberta, a affirmé qu'il n'avait entendu parler d'aucun opérateur ou hôtel trop inquiet.

L'impact, a-t-il dit, est loin de ce qu'il était en 2003 lorsque le SRAS, une maladie respiratoire virale également causée par un coronavirus, a frappé Toronto.

«Le SRAS était centré au Canada alors que (le virus actuel) ne l'est pas», a noté M. Chwin. «Le Canada n'est pas au centre de l'attention. Cela avait vraiment nui à l'industrie à l'époque du SRAS, alors que ce (nouveau coronavirus) est concentré en Chine.»