Un an après avoir vécu un « cauchemar », les parents endeuillés s’expliquent mal pourquoi la docteure n’a pas vérifié si leur fils avait la coqueluche.

Campagne de sociofinancement pour les parents du petit Dakiel

Les parents du petit Dakiel Corrigan, qui a perdu la vie à peine un mois et demi après sa naissance, ont démarré une campagne de sociofinancement sur la plateforme gofundme.

Après avoir lancé un cri du cœur sur les réseaux sociaux et raconté leur histoire au Droit, le couple de Lefaivre dans l’Est ontarien a reçu un avis juridique. 

« L’avocat nous a fait savoir qu’on va devoir se payer un expert en médecine pour étudier le dossier d’hôpital », raconte Daniel Corrigan, le père de famille. L’objectif est d’amasser 20000 $. 

Le bambin a perdu la vie le 25 août 2017, après avoir reçu un diagnostic de coqueluche au terme d’une troisième visite au CHEO. Son état avait commencé à se détériorer le 13 août.

La famille estime ne pas avoir été prise au sérieux lors des deux premières visites effectuées à l’hôpital du chemin Smyth à Ottawa. Lors de ces deux visites, l’enfant a été vu par la même docteure qui affirmait que le bambin avait une intolérance  au lait et que sa toux était due à la grippe. 

Un an après avoir vécu un « cauchemar », les parents endeuillés s’expliquent mal pourquoi la docteure n’a pas vérifié si leur fils avait la coqueluche.

Ils souhaitent rendre justice à Dakiel et intenter une poursuite contre la docteure.

Pour se faire ils ont besoin de ressources financières et demandent l’aide du public.