Une rencontre entre la députée de Hull, Maryse Gaudreault, et les représentants du CISSSO a eu lieu mardi soir.

Aucun commentaire sur la rencontre entre les spécialistes et Gaudreault

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, ainsi que les représentants du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) rencontraient les chirurgiens et anesthésistes de l’Hôpital de Hull mardi soir, au siège social du CISSSO.

Cette rencontre faisait suite à une lettre signée par les spécialistes et publiée dans nos pages vendredi dernier, dans laquelle ceux-ci dénonçaient le « manque chronique de temps opératoire » et d’accès aux tables d’opération dans la région de l’Outaouais.

« Le manque de salles d’opération se traduit par un nombre réduit de personnel (pas seulement l’été) qui doit se répartir les tâches de garde le soir, la nuit, les fins de semaine et les jours fériés, pouvait-on lire dans la lettre. Ça alourdit grandement la tâche de nos infirmières, préposés et inhalothérapeutes. » 

Les chirurgiens et anesthésistes déploraient aussi le fait que les gens de l’Outaouais soient traités en « citoyen de second ordre. » 

Vendredi dernier, Mme Gaudreault et le CISSSO ont refusé de commenter ladite lettre avant d’avoir rencontré les spécialistes. 

Mardi soir, à la suite de la rencontre, le résultat était le même. 

La députée Gaudreault n’a pas voulu s’adresser aux médias, tout comme le CISSSO et les spécialistes.