Selon l’expérience clinique de la Dre Marie-Hélène Boivin, le port prolongé d’un sac à dos mal adapté peut occasionner des douleurs chroniques, comme des déviations vertébrales et des scolioses.

Attention aux sacs d’école des enfants

QUÉBEC — Les enfants prendront bientôt le chemin de l’école et l’Association des chiropraticiens du Québec tient à aviser leurs parents des problèmes physiques qu’ils pourraient développer en raison de leurs sacs d’école.

S’ils sont mal adaptés, ils pourraient affecter la santé neuro-vertébrale des jeunes. Le poids, la taille et l’ajustement des sacs sont souvent inappropriés.

La présidente de l’Association des chiropraticiens du Québec, la Dre Marie-Hélène Boivin, explique qu’un sac à dos porté sur une seule épaule, par exemple, peut entraîner une déviation de la posture. Si le sac est trop pesant, le corps aura tendance à pencher vers l’avant pour compenser, entraînant des tensions aux épaules et au cou, ajoute Mme Boivin.

L’Association demande aux parents de porter attention aux signes «que quelque chose cloche»: L’enfant doit se pencher vers l’avant pour balancer le poids du sac à dos; l’enfant lève une épaule afin d’éviter que la bretelle ne glisse; le sac à dos de l’enfant lui bat sur le postérieur quand il marche; l’enfant doit placer une main sous son sac à dos de manière à soulager la pression sur ses épaules; la peau de l’enfant porte les marques des bretelles quand il l’enlève.

Selon l’expérience clinique de la Dre Boivin, le port prolongé d’un sac à dos mal adapté peut occasionner des douleurs chroniques, comme des déviations vertébrales et des scolioses. L’Association estime qu’un bon sac à dos est composé de matériel résistant, mais léger. Les bretelles ont idéalement 2 pouces de large, et elles sont rembourrées et ajustables.

Des ceintures sont prévues à la hauteur de la taille et du torse. Le derrière du sac est rembourré pour un meilleur confort. Plusieurs pochettes et compartiments facilitent la répartition du poids du sac. Le dessus du sac ne doit pas dépasser le haut des épaules de l’enfant. Et le fond du sac ne doit pas être plus bas que les hanches.