Il y a un an, le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, avait indiqué vouloir être en mesure de déterminer «avant la fin 2019» si l'ajout de lits se ferait par le biais d'un nouvel hôpital ou d'un agrandissement.
Il y a un an, le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, avait indiqué vouloir être en mesure de déterminer «avant la fin 2019» si l'ajout de lits se ferait par le biais d'un nouvel hôpital ou d'un agrandissement.

Ajout de 170 lits d'hôpital: le choix de la CAQ «pas mal» fixé

La nouvelle mouture du Plan québécois des infrastructures (PQI) reste vague sur la manière dont le gouvernement compte s’y prendre pour ajouter 170 lits d’hôpital en Outaouais. Le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe, affirme cependant que le choix du gouvernement est «pas mal» fixé et que l’annonce sera faite dans les semaines ou mois à venir.

Tout en persistant à parler d’un «nouvel hôpital» au cours des interventions faites depuis l’arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec (CAQ), M. Lacombe souligne que cette formulation inclut aussi la possibilité que l’ajout de lits se fasse par le biais de l’agrandissement d’un centre hospitalier existant.

«Depuis l’élection, j’ai toujours dit qu’on restait ouvert aux deux suggestions, même si je vous avoue que j’ai un penchant pour notre promesse électorale, [...] c’est-à-dire de faire un nouvel hôpital en bonne et due forme», a-t-il mentionné en entrevue avec Le Droit, mardi en début de soirée.

Les détails du projet devraient être divulgués «au cours des prochaines semaines, peut-être des prochains mois, au maximum», a fait savoir le ministre Lacombe, en prédisant que «les citoyens seront agréablement surpris».

À LIRE AUSSI: Un budget 2020 vert pâle

> Budget Girard: Pedneaud-Jobin présume de la «bonne foi» des ministères

L’an dernier, le PQI 2019-2029 contenait la «mise à l’étude d’une nouvelle offre de services hospitaliers en Outaouais».

La nouvelle version du PQI, qui couvre la période 2020-2030, évoque ce projet dans les éléments «à l’étude» dont le budget est estimé à plus de 50 millions$. Le document stipule simplement «centre hospitalier de l’Outaouais, complexe hospitalier — bonification», sans offrir plus de détails.

Il y a un an, M. Lacombe avait indiqué vouloir être en mesure de déterminer «avant la fin 2019» par quel moyen l’ajout de lits — promis pour 2023 — se ferait. «Je pense que pour respecter l’échéancier, il faudrait qu’on soit capable de faire ça», avait-il mentionné en mars 2019.

Douze mois plus tard, le ministre affirme que le gouvernement a récemment déterminé quelle option il privilégie. «On le sait déjà, c’est juste qu’on ne l’a pas annoncé, dit-il. On a arrêté le scénario qui nous intéresse, le travail n’est pas sur pause. On continue évidemment de faire progresser le projet et on sera en mesure de l’annoncer plus tôt que tard.»

Le dossier est-il toujours sous analyse? «Je dirais qu’il reste certains éléments à considérer, mais que le choix est pas mal arrêté», a répondu M. Lacombe.

Autres projets

Le réaménagement de l’unité de périnatalité de l’Hôpital de Gatineau apparaît pour sa part dans les projets «en planification» du plus récent PQI. Le projet ne date pas d’hier, alors que le gouvernement péquiste avait annoncé en 2014 que 32 chambres TARP (travail-accouchement-récupération-postpartum) allaient être aménagées dans cette unité.

L’agrandissement du Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Vallée-de-la Lièvre et la construction d’un nouveau bâtiment pour remplacer le CHSLD de Maniwaki, deux projet ayant déjà fait l’objet d’annonces gouvernementales, font aussi partie des éléments régionaux inscrits au PQI 2020-2030.