Le boulevard Saint-Joseph à Gatineau fait partie des 10 pires routes du Québec, selon un palmarès publié par le CAA-Québec.

Saint-Joseph parmi les pires routes du Québec

Le piètre état du boulevard Saint-Joseph à Gatineau lui a permis de se glisser dans le palmarès 2018 des dix pires routes de la province du CAA-Québec.

La première place du palmarès a cette année été attribuée au boulevard Gouin Est, à Montréal, à partir des quelque 12 000 signalements enregistrés en un mois par le CAA-Québec. Le reste du podium peu convoité est composé de la traverse de Laval, à Lac-Beauport, et du chemin Saint-Henri de Mascouche.

Le boulevard Saint-Joseph du secteur Hull est la seule artère de l’Outaouais qui se retrouve dans le top 10 provincial, au tout dernier rang.

Comme c’était le cas en 2017, le boulevard Saint-Joseph occupe la première place des pires routes du palmarès régional. Le chemin Saint-Thomas (secteur Gatineau) arrive en deuxième place. Il est suivi par le chemin Cadieux (L’Ange-Gardien), la rue Georges (secteurs Masson-Angers et Buckingham) et le chemin Cook (secteur Aylmer).

Il est déjà prévu que le boulevard Saint-Joseph fasse l’objet, au cours des prochaines années, de travaux de réaménagement d’envergure.

« Il n’y a rien de nouveau, et ce n’est pas pour rien qu’on met [60] millions $ dans ce projet-là, a réagi le maire de Gatineau, Maxime-Pedneaud-Jobin. Pour moi, ce sont de vieilles nouvelles. On le sait, on s’y attaque. Les travaux sont commencés cette année et vont s’échelonner sur plusieurs années, mais on a mis [60] millions $ de côté, ce n’est pas pour rien. »

Le chemin Saint-Thomas doit lui aussi faire l’objet d’une réfection, mais pas dans l’immédiat. Selon le dernier budget municipal, la surface de cette artère ne sera complètement refaite qu’en 2020, entre le boulevard Lorrain et le chemin Fogarty.

« Je suis allé avec le conseiller [Pierre] Lanthier et ça fait dur, concède le maire Pedneaud-Jobin. Ça ne prend pas un doctorat en infrastructures pour savoir qu’il faut qu’on travaille cette rue-là. Mais je le répète, c’est 40 ans de négligence. Si on a une taxe dédiée aux infrastructures et qu’on demande de gros sacrifices à nos citoyens, c’est parce qu’il y a des choses comme ça à faire. »

LE PALMARÈS 2018 DES PIRES ROUTES DU CAA-QUÉBEC

  1. Boulevard Gouin Est - Ville de Montréal
  2. Traverse de Laval - Lac-Beauport (Capitale-Nationale)
  3. Chemin Saint-Henri - Mascouche (Lanaudière)
  4. Chemin de la Rivière-Châteauguay - Ormstown (Montérégie)
  5. Route 389 - ministère des Transports (Côte-Nord)
  6. Avenue Marcel-Villeneuve - Laval
  7. Route de la Rivière - Grande-Vallée (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine)
  8. Chemin de la Réserve - Shawinigan (Mauricie)
  9. Autoroute 30 - ministère des Transports (Montérégie)
  10. Boulevard Saint-Joseph - Gatineau

Avec Daniel LeBlanc, Le Droit