Le Droit
Saint-André-Avellin désire mieux exploiter l’aspect récréotouristique de la rivière Petite-Nation.
Saint-André-Avellin désire mieux exploiter l’aspect récréotouristique de la rivière Petite-Nation.

Saint-André-Avellin ouvre la porte aux canoéistes et kayakistes

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Le circuit d’eau que souhaite développer Saint-André-Avellin, sur la rivière Petite-Nation, a franchi une étape importante. La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) vient d’accorder le droit d’utiliser à une fin autre qu’agricole deux lots d’une superficie totale de 2,76 hectares situés en bordure de l’affluent, afin d’y améliorer l’accès pour les canoéistes et kayakistes.