Georges St-Pierre a sonné Michael Bisping d'une lourde droite avant de pratiquer un étranglement qui a scellé le combat.

Retour triomphal pour Georges St-Pierre

Après quatre ans d'absence, Georges St-Pierre est de nouveau champion.

À son retour dans l'octogone, St-Pierre a vaincu Michael Bisping par soumission au troisième round pour s'emparer du titre des poids moyens, samedi soir, à l'UFC 217 présenté au Madison Square Garden.

«J'ai accepté ce duel pour me pousser et pour relever de nouveaux défis et je suis honoré d'avoir la chance d'être champion à nouveau», s'est exclamée la vedette québécoise à l'issue de l'affrontement.

À la suite d'une bonne droite assénée à Bisping, le Montréalais a mis un terme au combat grâce à un étranglement arrière, à 4:23 du troisième round.

«Je suis sans mot. Je réalise mon rêve», a commenté le vainqueur.

À 36 ans, St-Pierre met ainsi la main sur un troisième titre mondial en UFC et devient par le fait même le quatrième combattant de l'histoire de l'organisation à être couronné dans deux divisions de poids différentes. Randy Couture, B.J. Penn et Conor McGregor l'ont précédé.


C'était la première fois depuis le 16 novembre 2013 que St-Pierre disputait un combat. Inactif depuis, il semblait revigoré et en confiance à son entrée au Madison Square Garden.

Lors du premier round, St-Pierre a réussi sa première amenée au sol, ce qui constitue sa force, après avoir tenté quelques coups debout. «Rush» a terminé le round avec un coup de poing qui a semblé ébranler Bisping avant que le son de la cloche ne se fasse entendre.

St-Pierre est revenu à la charge au deuxième round avec un bon crochet de la gauche. Cependant, Bisping a trouvé le moyen de se défendre a porté une solide droite à la joue de GSP.

St-Pierre est cependant venu à bout de son adversaire au troisième round et présente maintenant une fiche de 12-2 en combats de championnat. Il s'agit de sa 13e victoire de suite.

«Bisping est le combattant le plus chevronné qu'il m'ait été donné d'affronter, a-t-il admis après le combat. Je peux vous assurer que ç'a été un affrontement hyper difficile.»

En 2013, l'ancien champion des poids mi-moyens avait choisi de mettre sa carrière en veille afin de se recentrer sur lui-même.