De gauche à droite : · André Mollema, paramédic (Service paramédic d’Ottawa), · Sonshire Figueira, IMG (Hôpital d’Ottawa) · Sean Duffy, responsable région d’Ottawa (Société de sauvetage de l’Ontario) · Heather Ellis, infirmière (Santé publique Ottawa) · Tyler Bennett (Ville d’Ottawa – Service des loisirs, culture et installations) · Christine Pelletier (Complexe récréatif Dovercourt) · Chris Wagg, vice-présidente, Éducation publique (Société de sauvetage de l’Ontario) · Eddie Montes (Société de sauvetage de l’Ontario) · Sergent Byron Newell (Police provinciale de l’Ontario)

Remue-méninges pour la sécurité aquatique

Six membres de la Coalition pour la prévention des noyades d’Ottawa débarquent à Vancouver, ce lundi, pour participer à une conférence internationale regroupant près de 600 experts spécialisés en prévention des noyades. Une soixantaine de pays y sont représentés.

Les délégués d’Ottawa seront appelés à partager avec leurs confrères, leur modèle inédit d’échanges d’informations et d’expertises en ce qui a trait à la prévention des noyades chez nous. 

La Coalition regroupe en effet des intervenants des deux côtés de la rivière – policiers, pompiers, ambulanciers, infirmières, médecins ­– qui coordonnent leurs activités et partagent de l’information pour être plus efficaces sur le terrain.

Entre le début de cette année et le 26 septembre dernier, 81 noyades avaient eu lieu en Ontario, dont 9 dans l’Est ontarien. Au Québec, 46 personnes ont péri par noyade, dont 4 à Gatineau, durant la même période. Au Canada, les noyades font en moyenne 485 victimes par année et 372 000 dans le monde. Mais la noyade est aussi une cause de décès qui peut être enrayée par des stratégies adéquates; d’où l’intérêt d’échanger de l’information entre experts et intervenants.

La Conférence mondiale sur la prévention de la noyade se déroule tous les deux ans, en alternance dans un pays émergent et un pays industrialisé. Il y a deux ans, la Malaisie était l’hôte de la rencontre. Vancouver accueille les délégués, cette année.