Une panoplie d’activités familiales gratuites ont été mises à la disposition des visiteurs, dimanche, au Musée canadien des enfants.

Réimaginer le Musée canadien des enfants

Le Musée canadien des enfants a convié les jeunes et leurs parents à une journée d’activités familiales dimanche visant à réinventer l’image du musée.

Le projet de renouvellement du Musée canadien des enfants se déroulera jusqu’à l’été 2021. De nombreux modules du musée seront temporairement relocalisés à l’intérieur du Musée de l’histoire pour la durée des travaux.

En entrevue avec Le Droit, la directrice des expositions au Musée de l’histoire, Chantal Amyot, souligne que cette journée d’activité est une belle opportunité de « parler à notre public pour en apprendre plus sur ce dont ils rêvent pour notre nouveau Musée des enfants. »

Mme Amyot explique que l’objectif est d’abord et avant tout de tenir des séances de consultations publiques, mais aussi avec des experts en recherche.

« Avant de se lancer dans une approche en particulier, on voulait en parler à ceux qui utilisent le musée. On a aussi mis sur pied un comité consultatif avec des experts de la petite enfance pour qu’on aille un grand spectre de différentes spécialités. On veut ouvrir un dialogue avec différentes personnes. »

Mme Amyot confirme qu’il y a « beaucoup de monde qui ont répondu à l’appel. Les gens veulent qu’on les entende et sont contents qu’on leur pose des questions. Ils sont engagés dans le développement de ce nouveau musée ».

Une panoplie d’activités familiales gratuites ont été mises à la disposition des visiteurs. Un espace était d’ailleurs organisé spécialement pour les tout-petits.

« C’est quelque chose qu’on n’a pas dans le musée en ce moment. On veut incorporer un espace pour les 3 ans et moins. Il y avait des tables où les jeunes pouvaient dessiner et faire du modelage 3D de ce qu’is aimeraient voir dans leur musée. On offre une station où il y a un artiste qui écoute les enfants parler de leur musée de rêve et le dessine en direct. On a aussi une station avec un conservateur qui amène des artéfacts pour voir ce qui intéresse les enfants. »

Les parents ont aussi pu partager leurs idées concernant les aires qui seront consacrées à leurs enfants dans le nouveau musée.

« On va faire une compilation de tous les commentaires que nous avons reçus et on va commencer avec ça. C’est un premier exercice qu’on va répéter au fur et à mesure que ça se raffine. »

Ceux et celles qui n’ont pas pu participer à l’évènement de dimanche peuvent tout de même émettre leurs commentaires en complétant un sondage en ligne d’ici le dimanche 18 novembre.