Les aires publiques de la Conservation de la Nation Sud (CNS) ont enregistré un record de fréquentation au cours du printemps, a indiqué l’organisme.
Les aires publiques de la Conservation de la Nation Sud (CNS) ont enregistré un record de fréquentation au cours du printemps, a indiqué l’organisme.

Record de fréquentation pour les aires publiques de la Conservation de la Nation Sud

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Les aires publiques de la Conservation de la Nation Sud (CNS) ont enregistré un record de fréquentation au cours du printemps, a indiqué l’organisme.

Entre les mois de mars et juin, la CNS a dénombré plus de 50 000 visiteurs dans ses aires de conservation, représentant le double des records de fréquentation préalablement enregistrés.

« Nous sommes fiers d’offrir aux gens des espaces naturels extérieurs pendant la pandémie », a ajouté John Mesman, responsable des communications de la CNS. « Il semble plus important que jamais, maintenant, de sortir, prendre une bouffée d’air frais et rester actif. »

L’organisme souligne avoir travaillé avec les municipalités membres et les bureaux de santé locaux afin d’être en mesure de conserver le plus grand nombre de ses sites accessibles au public, alors que d’autres organismes ont dû fermer leurs parcs, sentiers et forêts publiques à cause de la pandémie.

Gare au grabuge

Cette hausse record de fréquentation est malheureusement également synonyme d’une augmentation du nombre de déchets laissés sur place, du vandalisme, des intrusions et des dégâts matériels dans certains parcs, se désole M. Mesman. À titre d’exemple, la CNS rapporte des incidents récents de véhicules motorisés qui accèdent aux sentiers pédestres, de feux interdits, de dommages aux infrastructures des parcs et des selles de chiens laissées dans les espaces publics. « Nous demandons aux visiteurs de continuer à respecter les autres utilisateurs et installations du parc, et de se débarrasser correctement des ordures et des déchets de leurs animaux», a-t-il ajouté, rappelant que les gens et leurs animaux de compagnie doivent rester sur les sentiers balisés et entretenus, et que les chiens doivent être tenus en laisse.

La Conservation de la Nation Sud continue de demander aux gens «de respecter la distanciation physique, de ne pas se réunir en grands groupes, et d’envisager de visiter d’autres aires de conservation lorsque les terrains de stationnement sont pleins.»

La CNS gère 4441 km² de territoire au nom de ses 16 municipalités partenaires.