Ottawa City Adventure propose un autre point de vue sur la région de la capitale nationale.

Rafting-découverte sur la rivière

La rivière des Outaouais est désormais l'hôte d'une nouvelle aventure, un parcours de rafting récréatif et éducatif, qui permet d'apprécier la région d'un tout autre angle.
L'entreprise Wilderness Tours a touché terre dans la capitale nationale depuis un peu plus d'un mois afin d'y présenter ses aventures ottaviennes, les Ottawa City Adventures. Le parcours débute dans le secteur Britannia, sur la rive ontarienne, pour se conclure près du pont Alexandra, tout en traversant trois zones de turbulences, dont les rapides Deschênes.
«J'ai travaillé il y a quelques années avec Joe Kowalski (propriétaire de Wilderness Tours) et j'ai gardé une bonne relation avec lui, explique le responsable des opérations à Ottawa, Dave Stibbe. Il y a trois ans, je lui ai proposé l'idée du parcours dans la rivière des Outaouais.»
Les deux hommes ont cru au projet, et après plusieurs mois de travail, ils ont réussi à le concrétiser. M. Stibbe croit au succès de l'entreprise puisque, selon lui, plusieurs trajets de rafting sont inaccessibles en raison de la distance qui les sépare des grands centres. Il estime également que plusieurs personnes ne sont pas intéressées par les parcours trop forts en adrénaline.
«Ce n'est pas seulement une question de vivre des émotions fortes, explique Dave Stibbe. Le voyage sur la rivière des Outaouais est magnifique. Quand on traverse le pont Champlain, c'est un peu les portes de la ville qui s'ouvrent.»
Le directeur de ce projet nautique affirme avoir eu un soutien important de la Ville d'Ottawa, qui souhaite voir le cours d'eau utilisé davantage, particulièrement dans ce secteur.
Aspect éducatif
Il concentre actuellement ses efforts à consolider la logistique entourant l'activité. Il entend contacter des partenaires potentiels dans la région, afin, notamment, de pousser plus loin l'aspect historique et éducatif du trajet.
Déjà, les guides embauchés par Wilderness Tours agrémentent le parcours d'anecdotes concernant les premières nations, Samuel de Champlain, Jos Montferrand et d'autres personnages historiques de la région. «Nous parlons de l'histoire d'Ottawa, qui est véritablement l'histoire du Canada», souligne Dave Stibbe.
Actuellement, les Ottawa City Adventures accueillent entre 100 et 200 personnes par semaine. Au courant de l'été, M. Stibbe est optimiste d'augmenter l'achalandage à 300 personnes et encore davantage l'été prochain.
«Notre capacité d'accueil est limitée pour l'instant. Nous offrons un maximum de deux bateaux par voyage, soit 20 personnes maximum et nous ne pouvons offrir que trois ou quatre voyages par jour puisqu'ils durent plus de trois heures. Éventuellement, on aura plus d'embarcations et également un point de départ du côté québécois de la rivière.»