Les employés des centres de la petite enfance manifestaient, l'automne dernier, devant les bureaux de la députée de Hull.

Quatre jours de grève dans les CPE

C’est ce lundi que sont déclenchés les quatre jours de grève dans 17 centres de la petite enfance (CPE) de l’Outaouais affiliés au Syndicat des travailleurs(euses) en centre de la petite enfance de l’Outaouais (STCPEO-CSN).

De lundi à jeudi inclusivement, cette semaine, les éducateurs respecteront plutôt des horaires de piquetage, et ce, dès 8h le matin, sur les grands axes routiers et parfois, devant des CPE.

Le tout pourrait s’envenimer au cours de la semaine puisqu’un vote de grève générale illimitée est aussi prévu, mais le jour et l’heure de la chose ne sont pas encore confirmés.

Quant aux deux autres journées de négociation déjà prévues le week-end prochain (24, 25 mars) entre les parties en litige et le conciliateur, elles sont toujours à l’horaire, mais demeurent tributaires des événements de cette semaine. Quatre autres journées de conciliation ont déjà eu lieu les 5, 6, 14 et 15 mars derniers.

Sur le lot de dossiers litigieux âprement négociés, seulement  quatre articles demeurent en suspend actuellement, soit les clauses touchant à la durée de travail, aux pauses, aux groupes d’âge des enfants et au choix d’horaires de travail.

Entre autres revendications, les syndiqués aimeraient notamment que chaque CPE puisse avoir ses propres clauses adaptées à sa réalité, au lieu de clauses régionales s’appliquant à toutes les installations. 

L’automne dernier, les employés des CPE membres de la FSSS-CSN ont adopté un mandat de six jours de grève. Jusqu’à maintenant, deux journées de mobilisation avaient été utilisées; les quatre autres journées sont donc servies cette semaine.