Le Droit
Rachel Messier et André Chauveau ont adopté quatre enfants québécois, des enfants aujourd’hui âgés entre 11 et 5 ans (l’une des enfants a préféré ne pas apparaître sur la photo). Même si le processus qui mène à l’adoption est parfois difficile et que les enfants arrivent dans leur nouvelle famille avec des blessures profondes à l’intérieur d’eux-mêmes, « c’est une aventure extraordinaire », assurent les parents.
Rachel Messier et André Chauveau ont adopté quatre enfants québécois, des enfants aujourd’hui âgés entre 11 et 5 ans (l’une des enfants a préféré ne pas apparaître sur la photo). Même si le processus qui mène à l’adoption est parfois difficile et que les enfants arrivent dans leur nouvelle famille avec des blessures profondes à l’intérieur d’eux-mêmes, « c’est une aventure extraordinaire », assurent les parents.

Quatre enfants de la DPJ dans un même foyer

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Le processus d’adoption d’un enfant protégé par la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) est-il difficile? Oui. En vaut-il la chandelle? Oui, oui, oui, oui, mille fois oui, répondra sans la moindre hésitation Rachel Messier, une Estrienne qui est passée quatre fois par ce long processus pour devenir la maman de quatre enfants adoptés qui ont maintenant entre 11 et 5 ans.