Publicité syndicaliste trompeuse, selon le CSSSG

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
La direction du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) juge trompeuse la campagne de recrutement du syndicat des travailleurs de la santé, qui a déjà suscité l'envoi d'une centaine de curriculum vitae.
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la santé de Gatineau (STTSG-CSN) avait parlé d'une «surprise» à la partie patronale, sans en dire davantage. La surprise est arrivée samedi, alors que le regroupement de travailleurs a fait paraître dans LeDroit une pleine page de publicité pour recruter du personnel dans des domaines en pénurie. Le syndicat invite même les personnes intéressées à lui envoyer directement leurs CV.
Selon le porte-parole du CSSSG, Sylvain Dubé, le syndicat a omis de spécifier un élément important. «Une des ententes qu'on a avec la CSN dit que tout poste vacant doit d'abord et avant tout être affiché à l'interne, et jusqu'à présent, on a toujours trouvé preneur à l'interne pour les postes vacants, soutient M. Dubé. Il aurait donc été important de le dire, dans la publicité, que c'est pour une liste de rappel.»
Le porte-parole du syndicat représentant quelque 2400 employés du CSSSG, Claude St-Jean, rétorque que les gens se trouvant sur la liste de rappel travaillent souvent à temps plein tellement la pénurie se fait sentir. Hier en fin d'après-midi, le syndicat disait avoir déjà reçu près de 130 CV.
«Jusqu'à présent, on en a au-delà de 50 dans le secteur bureau, au-delà de sept pour être assistant technicien senior en pharmacie, mais malheureusement, il n'y en a eu que cinq ou six pour les emplois de préposés aux bénéficiaires», a indiqué M. St-Jean.
Dans sa publicité, le STTSG-CSN déplore le manque de personnel pour effectuer le tri des CV reçus et faire le suivi des demandes d'emplois. Le CSSSG avoue que ce problème existait, mais assure qu'il a été réglé au courant de l'été. «On a embauché deux personnes, et il y en avait déjà quatre, a indiqué M. Dubé. Sur les six personnes, il y en a deux qui sont dédiées presque exclusivement à la CSN.»
Le CSSSG assure que les CV qui lui seront acheminés par le syndicat seront considérés comme tous les autres. Le Centre de santé dit avoir affiché 180 postes CSN en septembre, et le processus de sélection tire à sa fin dans une soixantaine de cas. Plus de la moitié des affichages visent à combler des postes de préposés aux bénéficiaires.