La promenade Sir-John-A.-Macdonald

Promenade Sir-John-A.-Macdonald: Poilievre s'en prend à la CCN

Le député conservateur de Carleton, Pierre Poilievre, s'en prend à la Commission de la capitale nationale (CCN) qui propose de réduire de quatre à deux voies la promenade Sir-John-A.-Macdonald pour y aménager des voies cyclables.
<p>Le député conservateur de Carleton, Pierre Poilievre</p>
Dans une lettre acheminée à la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, il demande de maintenir le statu quo.
«Près de 9300 véhicules utilisent cette promenade tous les jours, dénonce-t-il. Il s'agit d'une route incontournable pour les gens d'Ottawa qui se déplacent de Nepean, Bells Corners, Kanata, Barrhaven et Stittsville vers le centre-ville de la capitale. Ce trajet permet aux gens du secteur ouest de la ville d'éviter l'autoroute 417 entre la rue Pinecrest et le centre-ville. De plus, les automobilistes du Québec prennent le pont Champlain pour accéder à la promenade et se rendre au travail.»
Le gouvernement Trudeau a promis de construire des infrastructures et non de les «démolir», conclut-il, en ajoutant que la réduction de voies sur la promenade serait contre-productive.
L'un des scénarios envisagés par la CCN, dans le cadre de son plan d'aménagement du parc linéaire riverain, serait de retirer deux voies sur un tronçon de la promenade situé à l'ouest du pont Champlain jusqu'à l'avenue Carling.
Ce plan sera soumis au conseil d'administration de la CCN à l'automne.