Un projet pilote permettra à l’école élémentaire et secondaire publique Académie de la Seigneurie de Casselman de réaliser son projet de poulailler à la fin de l’hiver.

Projet pilote à Casselman: un premier poulailler en milieu scolaire

Après plusieurs mois de discussions, l’école élémentaire et secondaire publique Académie de la Seigneurie de Casselman pourrait accueillir le premier poulailler en milieu scolaire de la région l’an prochain.

Le conseil municipal de Casselman a donné son aval, lundi, pour la mise sur pied d’un projet pilote qui serait, pour l’instant, d’une durée indéterminée. Il s’agit, selon le maire de Casselman, Conrad Lamadeleine, de la seule façon pour l’école de réaliser le projet qui avait été d’abord présenté au conseil municipal en mars dernier.  

« Une municipalité a le droit de faire un projet pilote qui ne nécessiterait pas de changement de zonage. Il y a d’ailleurs des municipalités, au Québec et en Ontario, qui font la même chose. Le projet pilote pourrait durer plusieurs mois, même une année », a indiqué M. Lamadeleine. 

Celui-ci aurait d’ailleurs récemment discuté de l’idée du poulailler en milieu scolaire avec le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Jeff Leal.  

« J’ai apporté ça au ministre et il m’a dit qu’il était temps que nos élèves apprennent les bases de l’agriculture en vrai, et pas seulement à l’ordinateur », d’ajouter le maire de Casselman. 

Selon les règlements en place, une modification de zonage aurait été nécessaire afin de permettre un tel usage du terrain. Une demande de modification de zonage aurait également engendré des coûts de plusieurs milliers de dollars et plusieurs réunions.  

« Changer le zonage était trop coûteux. Ce n’était pas possible pour nous de continuer ainsi. Le maire nous a vraiment aidés avec notre démarche et on sent que ça va vraiment aller de l’avant », a souligné Dominic Desmarais, enseignant du programme majeure haute spécialisation (MHS) en agriculture.

Une douzaine de poules

Le projet prévoit la construction d’un poulailler pouvant accueillir une douzaine de poules tout près de l’école. Les élèves des paliers élémentaire et secondaire s’occuperont de l’entretien quotidien de l’installation. Les œufs seront utilisés en cuisine et pour le programme MHS en transformation des aliments. Le fumier serait utilisé comme engrais pour le potager déjà sous la responsabilité des élèves. 

« Pour nous aussi, c’est logique d’avoir ce type d’installation pour une école située dans un milieu agricole et rural. Les élèves étaient un peu découragés que ça prenne du temps, mais là, ils ont vraiment hâte de construire le poulailler et d’accueillir les poules », d’ajouter M. Desmarais. 

« Il faut dire aussi que c’est une première pour une école de la région », a commenté pour sa part Nathalie Denis, enseignante du programme MHS à L’Académie

Si tout se déroule comme prévu, le poulailler devrait être construit dès le printemps prochain.