Projet de transformation de l'aréna Robert-Guertin: Les conseillers gatinois séduits

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
La proposition des Olympiques de Gatineau de transformer le centre Robert-Guertin en amphithéâtre de 6 000 places aurait séduit plusieurs conseillers municipaux qui ont pris connaissance du dossier pour la première fois cette semaine.
Mardi, le propriétaire majoritaire de l'équipe junior, Alain Sear, ainsi que l'ancien député provincial de Hull, Roch Cholette, ont rencontré tous les membres du conseil municipal afin d'expliquer la plus récente proposition des Olympiques. Selon différentes sources à la Ville, la présentation aurait fait l'unanimité et ne semblait pas avoir fait de dissidents.
Selon nos informations, Roch Cholette accompagnait Alain Sear à titre de lobbyiste du cabinet de relations publiques National. Présentement, il serait à l'emploi de Sear et son rôle consisterait à s'assurer que le projet soit mené à terme le plus rapidement possible.
Toujours selon nos informations, les Olympiques ont présenté un projet de partenariat avec la Ville de Gatineau, mais il nous était impossible de connaître le rôle précis des deux camps à ce stade-ci.
En gros, les Olympiques favorisent une restructuration complète de l'amphithéâtre de la rue Carillon plutôt qu'une construction neuve. Le centre Robert-Guertin serait élargi de 30 pieds et le toit serait soulevé d'un autre 30 pieds pour permettre l'ajout 3 000 sièges et ainsi doubler la capacité de places assises de l'aréna
Si tout va comme prévu, la transformation en deux phases de l'amphithéâtre s'amorcerait au mois de mai 2009. La première phase des travaux se ferait autour de l'aréna. La surface glacée et l'intérieur de la bâtisse ne seraient pas touchés avant la deuxième phase qui débuterait au printemps 2010.
Les travaux ne devraient pas avoir d'incidence sur les activités quotidiennes des Olympiques. Les coûts dépasseraient les 20 millions $.
Le conseiller Alain Pilon, lui, a bien voulu commenter la proposition de l'équipe junior. « Le projet a été bien reçu et il est intéressant. Ça fait du bien de voir des gens intéressés à faire quelque chose avec cet aréna. La maquette est très belle, mais contrairement à une bâtisse neuve, on parle quand même d'une rénovation majeure qui peut entraîner des surprises. Nos gens des finances et de l'ingénierie vont évaluer le tout et nous revenir avec un arrangement financier et des recommandations dans les plus brefs délais. »
Chez les Olympiques, le président Alain Sear ne veut pas commenter le dossier jusqu'à ce qu'une décision du conseil soit prise.