Le Droit
«Quand vous mettez 22 000 familles en faillite, et vous savez très bien que c’est ça qui est en train d’arriver, et vous n’êtes pas sensibles au fait de prendre deux semaines, il y a un problème», a indiqué le porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec, Abdallah Homsy.
«Quand vous mettez 22 000 familles en faillite, et vous savez très bien que c’est ça qui est en train d’arriver, et vous n’êtes pas sensibles au fait de prendre deux semaines, il y a un problème», a indiqué le porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec, Abdallah Homsy.

Projet de loi 17 sur le taxi: un dialogue de sourds, dit Homsy

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Jean Philippe Angers
La Presse Canadienne
Des représentants des chauffeurs de taxi sont sortis amèrement déçus d’une rencontre avec des fonctionnaires du ministère des Transports, lundi, à Montréal.